Perspectives pour un monde meilleur
Menu
L��vangile du Royaume

La bonne nouvelle du royaume de Dieu

« Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu. Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. » (Marc 1:14-15.)

Le thème du message de Jésus-Christ était la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Cela est rendu évident par Matthieu , Marcet Luc. Luc cite les paroles mêmes de Christ , qui décrivent quel était son but :« Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu ; car c’est pour cela que j’ai été envoyé . » (Luc 4:4 3 . )

Marc raconte que, au début de son ministère, « Jésus alla dans la Galilée , prêchant l’Év a n g ile de Dieu » (Marc 1:1 4 ) .

Matthieu nous dit :« Jésus commença àprêcher ,et à dire : Repentezvous , car le royaume des cieux est proche . […] Jésus parcourait toute la Galilée , enseignant dans les synagogues , prêchant la bonne nouvelle du royaume […]. » (Matthieu 4:1 7 , 23.)

Luc 8:1 confirme que Jésus-Christ fit exactement ce qu’il av a i t prévu de faire :« Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. »

Ce message du royaume était le cœur et le fondement de l’enseignement de Christ dès le début. En réunissant les Évangiles de Matthieu , Marc, Luc et Jean , nous voyons que le terme « royaume de Dieu » est utilisé dans 53 versets. L’Évangile que Jésus-Christ a apporté concerne manifestement ce royaume .

D’autres reçurent la mission de propager son message

Et à ses disciples ? Que leur ordonna-t-il de prêcher ? « Jésus, ayant assemblé les douze,leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avecla puissance de guérir les maladies. Il les envoya prêcher le royaume de Dieu , et guérir les malades. » (Luc 9:1-2.)

Plus tard, il chargea d’autres disciples de proclamer ce même mes- s a ge. « Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples , et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller. » Ces soixante-dix eurent pour mission de proclamer : « Le royaume de Dieu s’est approché de vous. » (Luc 10:1 , 9.)

Le royaume de Dieu était manifestement le thème du ministère de Christ. Dans le sermon sur la montagne , l’un des exemples les plus connusdeson message,il parla du royaume à ses disciples. Il commença son message par : « Heureux les pauvres en esprit , car le royaume des cieux est à eux ! […] Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5:3,10 . )

Christ montra à ses disciples l’importance de l’obéissance à la loi de Dieu pour entrer dans ce royaume : « Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements,et qui enseignera aux hommes à faire de même , sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observ e ra , et qui enseignera à les observer , celuilà sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car, je vous le dis, si votre justice ne s u r passe celle des scribes et des pharisiens , vous n’entr e r ez point dans le royaume des cieux. » (Matthieu 5:1 9 — 2 0 . )

Il nous avertit aussi de la nécessité de nous soumettre à la volonté de Dieu pour entrer dans le royaume : « Ceux qui me disent : Seigneur , Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » ( Matthieu 7:21.)

Il enseigna ses disciples à prier : « Que ton règne vienne » ( Matthieu 6:10). Etre marquez ceci : il leur enjoignit dechercher « premièrement le royaume et la justice de Dieu » (Matthieu 6 :33). Cherc h e r à entrer dans le royaume de Dieu devrait être notre plus grande priorité .

Il utilisa maintes fois des paraboles pour illustrer des aspects du royaume (Matthieu 13, 2 0 , 2 2 , 25 ; Luc 13, 19). Par certaines de ses dernières paroles , prononcées avant sa crucifixion , Jésus fit remarquer à ses disciples qu’il ne prend r ait plus les symboles de la Pâque avant de le faire à nouveau « avec vous dans le royaume de mon Père » (Matthieu 26:29).

Pendant une période de quarante jours après sa mort et sa résurrection , les disciples virent Jésus-Christ. Etre marquez que même alors , il continua à parler « des choses qui concernent le royaume de Dieu » (Actes 1:3).

Quel message les disciples de Christ prêchèrent-ils ?

Jésus-Christ ne fut pas le seul à proclamer ce message. Avant le début du ministère de Jésus, Jean-Baptiste demandait à son audience de se repentir, annonçant que « le royaume des cieux est proche » ( Matthieu 3:2 ) .

Comme nous l’avons vu, le royaume était au cœur du ministère de Jésus. Les disciples suivirent les traces de Christ en continuant d’annoncer le royaume , après sa crucifixion.

La vie, le sacrifice et la résurrection de Jésus-Christ étaient une p a r tie essentielle du message prêché par les a p ô t r es. L ’ apôtre Pierre rendit cela évident lors de son premier sermon donné en public , le jour même où l’Église débuta avec le don miraculeux du Saint-Esprit (Actes 2:22-24 , 36 ) .

Au cours de son ministère, Pierre parla également des concepts plus vastes du royaume de Dieu. Dans 2 Pierre 1:10-11 , nous lisons : « C’est pour quoi , frères , appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection ; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet , que l’entrée dans le royaume éternel denotre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera largement accordée. »

Remarquez aussi que, après avoir entendu le message de Philippe concernant le royaume , des personnes demandèrent le baptême. « Mais , quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ , hommes et femmes se firent baptiser . » (Actes 8:12.)

 Paul annonça le royaume

Et qu’en est-il de l’apôtre Paul ? Le livre des Actes raconte que, audébut de son ministère, alors qu’il créait des congrégations dans diverses villes, il fortifiait « l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi , et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu » (Actes 14:22). Plus tard, à Éphèse, il « entra dans la synagogue , où il parla librement. Pendant trois mois, il discourut sur les choses qui concernent le royaume de Dieu , s’efforçant de persuader ceux qui l’écoutaient » (Actes 19:8) .

À Corinthe , Paul déclara que son propre message avait trait au « royaume de Dieu » (1 Corinthiens 4:20). Il se décrivit lui-même, ainsi que ses compagnons , comme travaillant « pour le royaume de Dieu » (Colossiens 4:11) .

Lors de son emprisonnement dans une maison à Rome, vers la fin de son ministère, Paul reçut plusieurs visiteur s , et il « leur annonça le royaume de Dieu, en rendant témoignage, et en cherchant , par la loi de Moïse et par les prophètes , à les persuader de ce qui concerne Jésus. L’entretien dura depuis le matin jusqu’au soir » (Actes 28:2 3 ) . Remarquez que Paul utilisa les Écritures de l’Ancien Testament — « la loi de Moïse » et « les prophètes » — pour prêcher à la fois sur le royaume de Dieu et sur Jésus-Christ .

Paul est présenté à tort comme prêchant un Évangile concernant uniquement la vie, la mort et la résurrection de Christ. Cependant , la vérité est qu’il prêcha un message qui concernait à la fois Jésus-Christ et le royaume de Dieu. Le dernier verset du livre des Actes décrit Paul « prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ » (Actes 28:31) .

Ceux qui marchèrent sur les traces de Jésus-Christ enseignèrent un message identique à celui qu’il enseigna. Le livre des Actes et les lettres des apôtres à l’Église primitive rendent manifeste qu’ils annonçaient le royaume de Dieu.

L’Évangile avant Jésus-Christ

Certains ont supposé que l’Év a n g ile a été introduit initialement par Jésus-Christ lors de son ministère terrestre. Mais l’Évangile est bien plus ancien. Il est appelé « un Évangile éternel » (Apocalypse 14:6 ) .

Les quatre derniers versets d’Hébreux 3 parlent de l’incrédulité de l’ancien Israël et du triste sort de ceux qui moururent dans le désert sans connaître la Terre promise . Hébreux 4:2 continue l’histoire :« Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée aussi bien qu’à eux ; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit derien , parce qu’elle ne trouvapas de la foi chez ceux qui l’entendirent. » Israël entendit l’Évangile , mais n’y répondit pas à cause de son manque de foi.

Des centaines d’années auparavant , le patriarche Abraham avait également entendu l’Évangile (Galates 3:8). Ces deux passages confirment que l’Év a n g ile était déjà proclamé avant le ministère de Christ sur la terre.

En décrivant comment il récompenser a , à son retour , ceux qui auront été fidèles à sa voie de vie, Jésus-Christ révéla que le royaume de Dieu nous a été préparé depuis bien plus longtemps que nous ne pouvons l’imaginer . « Venez , vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde . » (Matthieu 25:34 . )

Cette bonne nouvelle concernant le futur glorieux de l’humanité a constitué le plan de Dieu depuis le commencement ! Le rôle de Christ dans ce plan, y compris son sacrifice pour payer le salaire des péchés de l’humanité, fut aussi établi dès l’origine (Apocalypse 13:8 ; 1 Pierre 1:18-20). Ce fut la bonne nouvelle annoncée à Abraham : à traverssa descendance, c’est-à-dire Jésus-Christ , toutes les nations seraient bénies (Galates 3:8 , 16).

Peu comprirent avant Jésus-Christ

Le royaume de Dieu fut proclamé par les serviteurs de Dieu avant le ministère terrestre de Jésus-Christ. Le roi David , dans certains de ses psaumes , prophétisa sur ce royaume . Ainsi écrivit-il dans le Psaume 145:10-13 : « Toutes tes œuvres te loueront , ô Éternel ! Et tes fidèles te béniront. Ils diront la gloire de ton règne, et ils proclameront ta puissance , pour faire connaître aux fils de l’homme ta puissance et la splendeur glorieuse de ton règne. Ton règne est un règne de tous les siècles , et ta domination subsiste dans tous les âges. »

Le prophète Daniel avait également entendu parler du royaume de Dieu àvenir . Lui aussi fut inspiré d’écrire sur la réalité future de ce royaume : « Le règne, la domination , et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très-Haut . Son règne est un règne éternel , et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront. » (Daniel 7:27.) Toutefois , bien que l’Évangile vît le jour au moment de la fondation du monde et fût proclamé à travers les âges , peu le comprirent avant que Jésus-Christ et les apôtres ne le proclament au monde .

Mais pourquoi ? L’ancien Israël , comme souligné plus haut, necroyait pas et n’avait pas la foi nécessaire pour comprendre et a gir (Hébreux 3:19 ; 4:2). De plus, les Écritur es de l’Ancien Testament n’assemblaient pas toutes les pièces du puzzle. Elles four nissaient des aperçus énigmatiques du royaume . Pour avoir une meilleure compréhension, il a fallu attendre jusqu’à la venue de Jésus-Christ — celui qui révéla les « mystères du royaume » (Matthieu 13:11) .

En venant prêcher l’Évangile du royaume de Dieu, Jésus-Christ a bâti sur le fondement planifié dès le début par Dieu le Père et révélé par les prophètes. En tant que messager du royaume , il a dévoilé des vérités essentielles que les prophéties de l’Ancien Testament ne permettaient pas de comprendre.

L’un des aspects du royaume le moins bien compris , et qui ne fut pas compris avant d’être révélé par Jésus-Christ , était que des milliers d’années sépareraient sa première venue , en tant qu’Agneau pascal de Dieu (Jean 1 :29 ) , de son retour en tant que Roi victorieux du royaume (Apocalypse 19:11-16). Sa première venue a accompli une partie fondamentale de l’Évangile du royaume :son sacrifice permettant notre pardon, notre justification et notre entrée ultime dans le royaume. Sa seconde ven ue a p porter a l’établissement de cet incroyable royaume.

Du début à la fin , la Bible proclame un message cohérent concernant le royaume de Dieu, un message délivré à travers les âges par les serviteurs de Dieu. Mais, paradoxalement , cette partie de la révélation concernant le royaume de Dieu — décrite , prophétie après prophétie dans l’Ancien Testament , de façon complète et clair e et parlant d’un royaume littéral dirigé par un Messie annoncé — semble être aujourd’hui l’aspect le moins bien compris de l’Évangile.

Beaucoup croient que, à cause de cette fantastique vérité selon laquelle les disciples de Jésus-Christ jouiront de la vie éternelle dans un royaume éternel , la nécessité d’un règne terrestre littéral sur des êtr es humains physiques est totalement in utile . Mais qu’en dit la Bible ? Oublions toutes les idées préconçues et croyons les enseignements clair s de la parole de Dieu.

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top