Perspectives pour un monde meilleur
Menu
Les F�tes Divines: La promesse que l'humanit� peut esp�rer

Introduction

Au plus profond de lui-même, l'homme a toujours voulu découvrir un dessein révélant un accomplissement ordonné et symétrique dans l'expérience humaine, qu'elle soit passée, présente, future, tangible, accessible et inassouvie. - Isaiah Berlin

Chaque pays a ses fêtes patriotiques. Celles-ci évoquent des événements importants de son histoire et fournissent une certaine continuité entre son passé et son avenir ; nous savons généralement ce quelles représentent.

L’origine non biblique de ces pratiques religieuses dites « chrétiennes » est passée généralement sous silence.

De ce fait, on part habituellement du principe que ces commémorations traditionnelles comme les Pâques ou Noël sont conformes aux thèmes de la Bible, bien qu’il n’en soit nulle part question dans cette dernière, qu’aucun passage des Saintes Écritures n’ordonne leur célébration, et que l’Église primitive ne les ait pas non plus observées. Quant aux fêtes ordonnées par Dieu, et c’est un étrange paradoxe, nul ne s’en soucie.

Très peu de croyants savent quelles sont les fêtes religieuses ordonnées par Dieu dans la Bible. Et lorsqu’ils apprennent de quoi il s’agit, il est rare d’en saisir le sens et d’en mesurer la portée.

Le christianisme traditionnel prétend généralement que ces fêtes bibliques étaient uniquement destinées à l’ancien Israël et que leur observance à pris fin avec la crucifixion du Christ. Ces jours Saints bibliques seraient supposés avoir annoncé ce que l’Oint de Dieu devait accomplir, et rien de plus. Et l’on voudrait nous faire croire que, puisque 2 000 ans se sont écoulés depuis la venue du Messie, ces fêtes représentent des « vestiges historiques » et n’auraient dorénavant plus lieu d’être célébrées !

Or, il en va bien autrement ! Un examen objectif de la Parole de Dieu révèle que ni Noël ni les Pâques « les deux fêtes chrétiennes » les plus importantes pour la plupart des croyants ne se trouvent pas dans la Bible. Par contre, le Nouveau Testament indique clairement que le Christ observait les jours saints divins, et que Ses disciples continuèrent de suivre Son exemple plusieurs décennies après Sa mort et Sa résurrection.

L’enseignement apostolique, après la résurrection du Christ, se démarque également des idées reçues de la majorité des croyants. D’après les écrits des apôtres, Dieu veut que tous les chrétiens observent les jours saints bibliques. Et il y a une bonne raison à cela. Ils revêtent une signification profonde et extraordinaire. La signification des jours saints.

Pourquoi Dieu veut-Il que nous observions Ses jours saints ? Parce qu’Il veut que nous comprenions l’aventure humaine et l’avenir de l’humanité. En effet, Ses fêtes brossent un tableau extraordinaire de Son grand dessein pour cette dernière.

L’Éternel, dans Sa Parole écrite, nous explique pourquoi nous sommes nés, notre ultime destinée, et le moyen de la réaliser ! La célébration des jours saints divins représente la clé permettant de comprendre ce dessein ordonné et symétrique auquel aspirait Isaiah Berlin et qui donne tout son sens à l’existence humaine. Elle révèle le plan magistral du Souverain de l’univers et l’avenir de l’humanité.

Les jours saints ou fêtes bibliques ont lieu pendant trois saisons de l’année ; la récolte du début de printemps, celle de la fin des mois vernaux et celle en début d’automne dans la terre d’Israël. Les thèmes illustrés par ces jours, dépeignent la moisson spirituelle divine de l’humanité pour la vie éternelle dont Jésus-Christ a parlé (Jean 4:35-38).

Ces observances nous servent de rappels annuels du plan divin consistant à accorder l’éternité aux êtres humains mortels. Ce dernier, notre Créateur le réalisera pleinement, en dépit des comportements humains ; bien que nous nous soyons retranchés de Lui et que nous nous soyons attirés d’innombrables souffrances et la mort (Proverbes 14:12 ; Proverbes 16:25 ; Ésaïe 59:1-8 ; Jérémie 10:23). Ces jours saints révèlent le déroulement des projets que notre Créateur a pour Ses créatures, et la manière dont Il va établir Son Royaume ici-bas. Il s’agit là, en fait, de la bonne nouvelle – ou Évangile – que prêchait Jésus-Christ (Marc 1:14-15). (Ne manquez pas de lire, à cet effet, notre brochure gratuite intitulée L’Évangile du Royaume .)

Le projet de Dieu d’accorder la vie éternelle à l’humanité date de « la fondation du monde » (Matthieu 25:34). Les jours saints révèlent aux hommes ce plan remarquable. Ce dernier, l’apôtre Paul l’a brillamment résumé dans son Épître aux Éphésiens, évoquant le Tout-Puissant « nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même, pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté » (Éphésiens 1:9-11).

Les jours saints nous aident à comprendre le magistral plan de Dieu, Ses intentions, la manière dont nous pouvons devenir Son peuple. Que déclare, en effet, l’Écriture, à propos de notre destinée ? « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux » (Apocalypse 21:3).

Les Fêtes de l’Éternel révèlent, étape par étape, ce tableau magnifique devant un jour, devenir réalité.

Dans Lévitique 23, se trouve une liste complète de ces fêtes. Il est d’abord question du sabbat hebdomadaire, puis de fêtes ayant des noms inhabituels : fête des pains sans levain, fête des semaines et fête des tabernacles . En communiquant à Moïse cette liste, Dieu précise que nous devons savoir qu’il s’agit de Ses fêtes à Lui, des « fêtes de l’Éternel » (Lévitique 23:4 ; Lévitique 23:37).

La Bible révèle que, tout compte fait, l’Architecte suprême enseignera à tous les êtres humains à observer ces jours (Zacharie 14:16). Au gré des pages de cette brochure, vous allez découvrir la fascinante raison d’être des fêtes de l’Éternel, et apprendre qu’elles promettent aux hommes qu’il y a lieu d’espérer.

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top