Perspectives pour un monde meilleur
Menu
Les F�tes Divines: La promesse que l'humanit� peut esp�rer

Comment observer les jours saints divins

Observer ces fêtes nous rappelle l'amour de Dieu pour tous les êtres humains.

Quand nous comprenons que les jours saints sont d'une importance capitale pour l'humanité et éminemment applicables dans notre monde moderne, nous voulons évidement savoir comment au mieux les observer.

Pour commencer, où devons-nous les observer ? Chez nous, ou dans un lieu de culte, avec une assemblée ? Ensuite, que faire lors de ces jours ? De surcroît, comment leur observance affecte-t-elle notre famille et notre travail ?

Ces questions-clés, il importe de les élucider. Examinons plusieurs principes bibliques révélateurs.

Certaines de ces fêtes doivent être observées d'une manière précise. C'est le cas, notamment, de la Pâque, lors de laquelle on prend du pain et du vin symbolisant le sacrifice du Christ. Puis il y a la fête des Pains sans levain, qui est la seule fête pendant laquelle Dieu nous demande d'éliminer tout levain de nos demeures. Le Jour des Expiations est unique en ce sens qu'on le célèbre en jeûnant. Pour observer ces jours saints convenablement, il faut comprendre leurs différences, chargées d'une divine pédagogie.

Certes, elles enseignent des principes communs à tous les jours saints divins. Il importe de se souvenir, par exemple, qu'il s'agit là de jours saints aux yeux de Dieu ; qu'il s'agit des « fêtes de l'Eternel » (Lévitique 23:2).

Dieu seul a le pouvoir de sanctifier. Il place ces jours particuliers à un niveau bien plus élevé que toutes les fêtes d'origine humaine. Les êtres humains ont beau dédier certains jours à Dieu comme fêtes à teneur particulière ; Dieu seul a le pouvoir de sanctifier tel ou tel jour (Gen. 2:3 ; Ex. 20:8, 11). Quand nous observons ces jours saints annuels avec un profond respect et les apprécions à leur juste valeur, nous honorons du même coup Dieu, reconnaissant l'autorité qu'Il a sur nos vies. Comprendre ce principe est important si nous voulons adorer convenablement notre Créateur.

Dieu souhaite que Ses créatures suivent de plein gré et avec foi Ses instructions (Esa. 66:2). Une attitude de coopération et d'humilité est l'antithèse de l'état d'esprit selon lequel on n'est tenu de faire que le minimum requis. En somme, il est question de savoir si nous croyons réellement Dieu et si nous L'aimons. L'Apôtre Jean identifie l'attitude que recherche l'Éternel : « Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles » (I Jean 5:3).

Dieu nous ordonne de nous assembler

Comment Dieu veut-Il que nous nous comportions pendant ces jours de fête ? Que nous dit-Il de faire ? « Voici les fêtes de l'Eternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés » (Lév. 23:4). Il s'agit là de plusieurs fêtes ayant lieu tous les ans à des moments donnés, et lors desquelles Dieu nous ordonne de nous réunir en compagnie d'autres croyants. Dieu nous ordonne de nous assembler ces jours-là pour L'adorer, comme lors des sabbats hebdomadaires. Il s'agit de « saintes convocations ».

Nous devons, lors du sabbat hebdomadaire comme lors des jours saints, nous réunir en assemblée avec d'autres chrétiens, avec ceux animés d'un même esprit : « Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à l'amour et aux bonnes oeuvres. N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour » (Héb. 10:23-25). Les jours qui dépeignent le grand plan de salut divin sont des occasions idéales pour nous encourager et nous exhorter les uns les autres.

Quand nous nous assemblons lors des fêtes annuelles divines, nous nous avons une occasion merveilleuse de mieux nous familiariser avec le plan de salut de Dieu. Le prophète Néhémie relate une période où le peuple de Dieu s'assembla pour observer la Fête des Tabernacles (Néh. 8:2). Lors de cette assemblée commandée, les chefs « expliquaient la loi au peuple […] Ils lisaient distinctement dans le livre de la loi de Dieu, et ils en donnaient le sens pour faire comprendre ce qu'ils avaient lu » (Néh. 8:7-8). L'Église primitive continuait à observer ces fêtes chaque année, mais avec une compréhension spirituelle accrue (Act. 2:1 ; I Cor. 5:6-8).

Du temps de Néhémie, le peuple avait besoin d'encouragement parce qu'il avait négligé les fêtes divines. « Néhémie, le gouverneur, Esdras, le sacrificateur et le scribe, et les Lévites qui enseignaient le peuple, dirent à tout le peuple : Ce jour est consacré à l'Eternel, votre Dieu ; ne soyez pas dans la désolation et dans les larmes ! Car tout le peuple pleurait en entendant les paroles de la loi. Ils leur dirent : Allez, mangez des viandes grasses et buvez ce qui est doux, et envoyez des portions à ceux qui n'ont rien de préparé, car ce jour est consacré à notre Seigneur ; ne vous affligez pas, car la joie de l'Eternel sera votre force » (Néh. 8:9-10). Puis, après qu'on leur eut expliqué la loi de Dieu : « tout le peuple s'en alla pour manger et boire, pour envoyer des portions, et pour se livrer à de grandes réjouissances. Car ils avaient compris les paroles qu'on leur avait expliquées » (verset 12).

Ces jours saints devaient être des jours de joie pour tous ceux qui les célébraient ! Lors de la Fête des Tabernacles, par exemple, les familles ont plus de temps pour des activités familiales et des loisirs, et davantage l'occasion d'approfondir la connaissance spirituelle révélée par Dieu.

Dieu, qui veut que nous nous réjouissions pleinement ces jours-là, nous ordonne de ne pas travailler (Lév. 23:3, 7-8, 21, 25, 35-36). Il est permis, lors des jours saints, de préparer les repas. Il faut s'alimenter. Sauf lors du Jour des Expiations, puisque l'on jeûne (versets 28, 30-31). Nous démontrons également notre obéissance et notre engagement envers Dieu en faisant le nécessaire pour ne pas travailler lors des jours saints. Quand nous planifions suffisamment à l'avance, informamt respectueusement nos employeurs, nous pouvons plus facilement nous libérer ces jours-là. Quant aux membres de notre propre famille, sachons faire preuve de sagesse et de patience à leur égard, quand nous les informons de notre intention d'observer ces fêtes.

Vivre par la foi

Se conformer aux instructions divines requiert de la foi. Comme l'a déclaré Paul : « nous marchons par la foi et non par la vue… » (II Cor. 5:7) Il importe donc que nous commencions à observer ces jours saints dès que nous prenons conscience de leur existence. Même si, au départ, nous n'en comprenons pas tous les détails, notre compréhension s'approfondit à mesure que nous les observons.

Si vous souhaitez en savoir plus à propos des fêtes de l'Éternel, des Jours Saints bibliques, nous vous conseillons de vous adresser au bureau le plus proche de votre domicile (consulter la liste à la fin de cette brochure). Si vous le souhaitez, nous enverrons votre demande à notre pasteur le plus proche, qui vous informera des lieus de réunion les plus proches de votre domicile, pour l'observance des jours saints.

Les fêtes annuelles divines sont des moments de joie, non seulement du fait de leur profonde signification spirituelle, mais aussi à cause de l'espoir merveilleux qu'elles évoquent pour toute l'humanité. Observer ces fêtes nous rappelle l'amour de Dieu pour tous les êtres humains. Adorer ainsi notre Créateur est un véritable plaisir. Ces fêtes sont des cadeaux de l' Éternel à Son peuple !

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top