Perspectives pour un monde meilleur
Menu
La Nouvelle Alliance - Abolit-elle la loi de Dieu ?
Le Contenu
Les Formats

Le problème inhérent à notre nature humaine

Le problème inhérent à notre nature humaine

La Bible représente Satan comme le principal manipulateur de la nature humaine. Notre faiblesse combinée avec l’influence du diable a conduit le monde entier vers le péché (Apocalypse 12: 9). Paul explique que « le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Evangile […] » (2 Corinthiens 4:4)

Paul rappelle aux fidèles disciples du Christ qu’ils marchaient « autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres. » (Ephésiens 2: 2-3)

À cause des tromperies de Satan et des propensions pécheresses de la nature humaine, « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3:23). Il nous faut comprendre, cependant, que le diable ne peut pas nous forcer à pécher. Il connait nos faiblesses.

Plusieurs domaines de notre nature charnelle sont facilement manipulables par Satan.

Premièrement, nos penchants égoïstes et charnels peuvent souvent nous créer des problèmes : « Or, les œuvres de la chair sont évidentes ; ce sont la débauche, l’impureté, le dérèglement, l’idolâtrie, la magie, les rivalités, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. » (Galates 5:19-21)

Paul décrit de manière très éloquente les effets que les désirs charnels ont sur le comportement humain. « C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs ; ainsi ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps ; ceux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen ! C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes, étant remplis de toute espèce d’injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice ; pleins d’envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité ; rapporteurs, médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, dépourvus d’intelligence, de loyauté, d’affection naturelle, de miséricorde. Et, bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais encore ils approuvent ceux qui les font. » (Romains 1: 24-32)

Deuxièmement, notre hypocrisie naturelle jointe à un aveuglement, représente une faiblesse majeure de l’esprit charnel. « Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ? Moi, l’Éternel, j’éprouve le cœur, je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres.  « (Jérémie 17:9-10)

Nous cherchons à justifier nos convoitises, nos désirs coupables, et nos comportements qui en découlent. Nous cherchons à nous convaincre que, puisque nos désirs sont naturels, ils ne sont pas si mauvais, après tout. Mais la Parole de Dieu nous rappelle que « telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort. » (Proverbes 14:12 ; 16:25) La mort est le résultat final d’une mauvaise façon de vivre (Romains 6:23).

Troisièmement, nous avons tendance à refuser d’avoir des limites fixées par des règles, en ce qui concerne nos envies, même s’il s’agit des règles divines. Paul explique : « Ceux, en effet, qui vivent selon la chair s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’Esprit s’affectionnent aux choses de l’Esprit. Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’Esprit, c’est la vie et la paix ; car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or, ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. » (Romains 8:5-8)

Ces faiblesses charnelles ainsi que bien d’autres sont ce que nous appelons la nature humaine. Satan se sert de notre faiblesse et de notre avidité pour nous persuader de nous occuper davantage de nos émotions, de nos besoins, que nous le devrions normalement. Mais nous avons notre part à jouer. Sans l’influence positive de l’Esprit de Dieu, et par nous-mêmes, nous ne saurions pas vivre les instructions de Dieu.

Par conséquent, Paul nous met en garde : « Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez. Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. » Romains 8: 13-14).

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top