Perspectives pour un monde meilleur
Menu
La Nouvelle Alliance - Abolit-elle la loi de Dieu ?
Le Contenu
Les Formats

La grâce et la loi : Pourquoi ces deux éléments sont-ils indissociables ?

La grâce et la loi : Pourquoi ces deux éléments sont-ils indissociables ?

Le mot « grâce » est régulièrement utilisé par les personnes religieuses pour exprimer le fait que l’obéissance à la loi de Dieu n’est plus nécessaire. Cette conclusion est non seulement inexacte, mais elle est aussi diabolique !

En voici la raison : sans loi, il n’y aurait pas besoin de grâce. Le mot grâce, tout comme le mot grec charis est traduit dans le Nouveau Testament, par « accorder une faveur » – un don (c’est à partir du mot « charis », que nous vient le mot charité en Français). Dans un contexte religieux, le mot grâce est souvent utilisé pour exprimer le don du pardon.

Il se réfère à la façon dont Dieu étend Ses faveurs sur les pécheurs repentis en pardonnant leurs anciennes désobéissances à Sa loi – leurs « péchés commis auparavant » (Romains 3:25).

Ceci est nécessaire parce que « quiconque pratique le péché transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. » (1 Jean 3:4) S’il n’y a pas de loi, il n’y a pas de transgression, il n’y a donc pas de péché et s’il n’y a pas de péché, l’idée même de la grâce en tant que pardon divin n’a aucun sens.

Dieu n’a pas seulement effacé nos péchés, nos transgressions de Sa Loi. Mais Il ne les a pas simplement ignorés non plus.  « Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures » (1 Corinthiens 15:3) « ainsi par la grâce de Dieu, il a souffert la mort pour tous. » (Hébreux 2: 9)

En d’autres termes, c’était pour que la faveur de Dieu – Sa grâce – puisse être offerte à tous ceux qui se repentent (se détourner du péché) que Jésus est mort. Car Il « s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres. » (Tite 2:14)

Par conséquent, la grâce englobe beaucoup plus que le simple fait de pardonner les péchés passés. Elle englobe également le don du Saint Esprit qui nous aide à obéir aux lois de Dieu. La grâce fait référence à tous les dons immérités accordés par Dieu. Elle inclut Son aide, pour nous détourner du péché et nous conduire vers Sa vérité et Sa voie de vie, Son pardon pour nos péchés passés et, finalement, Sa volonté de nous accorder le plus grand des dons – celui de la vie éternelle dans Son Royaume.

Mais sans la loi, la grâce n’aurait aucun sens car il n’y aurait aucun moyen de définir le péché. Sans la grâce, le pardon des péchés n’aurait pas été mis à notre disposition.

Jésus est mort et est ressuscité pour donner accès à la grâce à tous ceux qui ne veulent plus pécher (Jean 8:11).

Par la grâce, nous pouvons premièrement être pardonnés de nos transgressions, puis, guidés par le Saint-Esprit, nous avons la force d’obéir à la loi de Dieu de tout notre cœur – avec le but ultime et la promesse de pouvoir vivre pour l’éternité dans une obéissance parfaite.

Ainsi, la loi et la grâce sont absolument indissociables. La loi est nécessaire pour définir le péché et ses conséquences. La grâce est nécessaire pour que les pécheurs puissent être pardonnés et amenés à l’obéissance à Dieu par la puissance du Saint-Esprit et l’aide de Jésus-Christ, notre Sauveur et souverain sacrificateur.

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top