Perspectives pour un monde meilleur
Menu
La Nouvelle Alliance - Abolit-elle la loi de Dieu ?
Le Contenu
Les Formats

Abraham observait-il les mêmes commandements que ceux que Dieu donna à Moïse ?

La plupart des enseignants religieux disent que les commandements que Dieu donna à Moïse ne s’adressaient qu’à l’ancien Israël mais pas à nous aujourd’hui.

Mais en tirant cette conclusion, la plupart d’entre eux oublie la pleine signification de ce que Dieu dit concernant l’obéissance d’Abraham dans Genèse 26:5. Cela se passe pourtant des centaines d’années avant que Dieu ne parla à Moïse et à Israël au Mont Sinaï : « parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois. »

Les mots hébreux que Dieu utilise ici sont particulièrement importants. Le Commentaire Biblique Expositor explique au sujet de ce verset :

« Le Seigneur a ensuite ajouté une note remarquable : Abraham a observé mes ordres [mismarti], mes commandements [miswotay], mes statuts [huqqotay] et mes lois [wetorotay]. » (Verset 5).

« Il est remarquable que ce soit précisément ainsi que l’obéissance à l’Alliance du Sinaï est exprimée dans Deutéronome 11: 1: ²Tu aimeras le Seigneur ton Dieu et tu observeras toujours ses préceptes [mismarto], ses lois [huqqotayw], ses ordonnances [mispatayw] et ses commandements [miswotayw]² . . .

« Ainsi Abraham est l’exemple d’une personne ayant la loi écrite dans son cœur (Jérémie 31:33). Pour l’auteur, Il est l’exemple type de la véritable obéissance à la loi. Le Seigneur pouvait parler de lui en ces termes : ²Abraham a observé mes ordres ² (verset 5).

« En citant Abraham comme exemple type ²d’obéissance à la loi², l’auteur démontra le lien existant entre la loi et la foi. Abraham, homme qui vécut dans la foi, peut être décrit comme quelqu’un qui observa la loi » (Vol. 2, 1990, pp. 186-187, c’est nous qui soulignons).

Abraham obéit aux mêmes lois spirituelles fondamentales que celles qui furent données plus tard à Israël.

Par contre, le tabernacle symbolique, les cérémonies, les rituels du temple et les lois administratives nationales d’Israël n’étaient pas en vigueur à l’époque d’Abraham. De même, ces symboles ne sont également plus nécessaires pour les chrétiens d’aujourd’hui, car le temple physique ne représente plus le point central de notre culte comme à l’époque de l’ancienne nation d’Israël (Jean 4:19-21 ; Hébreux 9:9-10).

Abraham avait une grande connaissance des exigences divines concernant l’attitude à avoir, bien plus que ce que les érudits religieux disent de lui aujourd’hui. Cela sous-entend également en autres que les lois qui ont été données à Israël, définissant les attitudes et les comportements vertueux étaient connues et pratiquées par les serviteurs de Dieu bien avant que l’Alliance du Sinaï ne soit établie.

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top