Perspectives pour un monde meilleur
Menu
J�sus-Christ : La v�ritable histoire
Le Contenu
Les Formats

Le déchirement du voile du Temple

Que signifie cela ? Quelle importance cet évenement détient-il, pour que trois auteurs des Évangiles en fassent mention ?

Matthieu fait le récit de plusieurs événements qui eurent lieu lors de la mort du Christ. Il en est un qui, de prime abord, semble insignifiant, et qui pourtant représente un symbole de la plus haute importance. Il se trouve dans Matthieu 27:50-51 : « Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit. Et voici, le voile du Temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas. »

Que signifie cela ? Quelle importance cet évenement détient-il, pour que trois auteurs des Évangiles en fassent mention ?

Le temple se composait de deux parties distinctes, une chambre extérieure appelée le Lieu Saint dans laquelle les sacrificateurs officiaient et une chambre intérieure appelée le Lieu Très Saint ou le Saint des Saints. Cette chambre intérieure représentait la présence de Dieu. Cette chambre était si sacrée que seul le souverain sacrificateur était autorisé à y entrer une fois par an pour procéder à l’expiation des péchés du peuple et de ses propres péchés.

Cette chambre sacrée, le Saint des Saints, était séparée du reste du temple par une tenture magnifiquement brodée. Si l’on se réfère à la description juive du temple, cette tenture était massive. Elle avait une largeur d’environ 9m, 18m de hauteur et 7cm d’épaisseur. Son déchirement en deux du haut jusqu’en bas au moment de la mort de Jésus fut un événement choquant et déconcertant ! Comment Dieu pouvait-Il permettre qu’une telle chose ait lieu dans Son Temple ? Et pourtant, non seulement, Il le permit, mais c’est Lui-même qui déchira délibérément ce voile pour nous faire comprendre que les péchés qui nous avaient séparés de Lui (Ésaïe 59:2), nous étaient désormais pardonnés par le sang versé de Jésus-Christ. En établissant une comparaison avec le fait que, dans l’Ancienne Alliance, le sacrificateur ne passait au travers de ce voile qu’une seule fois par an, Hébreux 10:19-22 nous explique qu’un nouveau souverain sacrificateur, Jésus-Christ, par Son sacrifice suprême a remplacé ce rituel, en donnant à l’humanité un accès direct à Dieu : « Ainsi donc, frères, nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire de sa chair, et nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu ; approchonsnous donc avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. »

La leçon que nous pouvons en tirer est la suivante : si l’on se repent sincèrement, nous pouvons alors nous approcher : « avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » (Hébreux 4:16) Grâce au sacrifice de Christ, nous jouissons d’un accès direct au trône de notre Créateur aimant et miséricordieux. (Si vous souhaitez en savoir davantage, lisez l’encart suivant (« Toujours vivant, aujourd’hui et pour l’éternité ».)

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top