Perspectives pour un monde meilleur
Menu
Croyance Fondamentales de l��glise de Dieu Unie, Association Internationale

Faites connaissance avec Dieu

Pouvez-vous connaître Dieu, qui déclare être le Créateur, la Source de la vie, Celui qui soutient l'univers, Celui qui ne fait rien sans raison ?

Pouvez-vous connaître Dieu, qui déclare être le Créateur, la Source de la vie, Celui qui soutient l'univers, Celui qui ne fait rien sans raison ?

L'Évolution prétend que la vie existe du fait d'une succession d'accidents chanceux ; que les lois régissant le cosmos ont surgi par hasard ; que l'univers provient du néant et que tout ce que nous voyons n'a aucun sens. Quand on considère les preuves de l'origine de l'univers et la supposée évolution de la vie, on ne saurait dire que la science et le rationalisme humain ont fourni une alternative acceptable à l'existence de Dieu.

La réponse aux questions clefs de l'existence est disponible depuis les temps anciens. Elle se trouve dans la Bible. Ce Livre des livres affirme être la Parole de Dieu Lui-même. Il s'y révèle en tant que Créateur, et c'est dans cet ouvrage qu'Il explique le dessein de Sa Création.

Dieu est-Il silencieux ?

Le sceptique demande : « Si Dieu existe, pourquoi ne se fait-Il pas connaître ? » – comme si cela résoudrait tout débat concernant Son existence. Mais Dieu sait qu'aucune montagne de preuves ne peut convaincre ceux qui sont bien décidés à ne pas Le reconnaître ni à L'accepter.

C'est précisément ce que l'Éternel nous dit dans la Bible. Non seulement Il S'est fait connaître aux rédacteurs de la Bible, pour nous transmettre ce que nous avons besoin de savoir, mais Il Se révèle en outre à chacun de nous, par Sa Création.

Malgré cela, nous tirons souvent des conclusions erronées, bien qu'en présence de preuves abondantes. Comme nous l'avons vu antérieurement, les êtres humains ont des motifs sous-jacents pour refuser de croire en un Créateur ou en un dessein suprême. Cela nous permet – à notre grande satisfaction – de vivre comme bon nous semble, sans que Dieu Se mêle de nos affaires.

La fausseté de ce raisonnement est que Dieu ne va pas disparaître afin que nous puissions assouvir nos appétits égoïstes. Nier la loi de la pesanteur, sous prétexte que nous ne la voyons pas, ne pouvons la toucher ou la saisir, ne signifie aucunement qu'elle n'existe pas. Parallèlement, nier les lois et les principes spirituels, que Dieu a mis en mouvement et qui continuent à nous affecter, ne saurait suffire à Le faire disparaître. Nous aurons toujours des comptes à rendre à notre Créateur.

Paul, un apôtre qui proclama avec puissance le vrai Dieu à un monde superstitieux et polythéiste, parla des conséquences qui résultent quand on ignore les preuves de notre Créateur. « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables » (Rom. 1:20).

Paul déclare ici que nous pouvons voir les nombreuses preuves de l'existence d'un Créateur, et que nous pouvons comprendre Son caractère et Sa nature, en examinant la création physique. Il affirme que les preuves sont si indéniables qu'un être humain rationnel n'a aucune excuse lorsqu'il conclut que Dieu est différent de ce qu'Il est en réalité – suprême, omnipotent, et infiniment bon. Une personne qui pose les questions qu'il faut, et qui souhaite honnêtement les élucider, tire la même conclusion logique.

Les preuves en faveur de l'existence divine sont si puissantes que Paul déclare : « La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître » (versets 18-19).

Bien que l'Éternel révèle clairement Son existence, Il reconnaît que certains hommes suppriment la vérité à Son sujet. Comment peut-on faire une chose pareille ? Paul nous le dit : « Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes » (verset 28). Certaines personnes ne sont pas disposées à reconnaître l'existence divine, parce qu'elles veulent vivre comme bon leur semble. Cela explique pourquoi l'homme s'est servi des aptitudes que Dieu lui a données pour raisonner de façon erronée, et tirer de fausses conclusions.

Dieu le Créateur

La première déclaration de la Bible est claire, quant à notre ultime origine : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Gen. 1:1). L'Éternel établit ici la prémisse pour tout ce qui va suivre. Plus tard, par le prophète Ésaïe, Il résume Sa Création de la terre et de tout ce qu'elle contient : « Ainsi parle Dieu, l'Éternel, qui a créé les cieux et qui les a déployés, qui a étendu la terre et ses productions, qui a donné la respiration à ceux qui la peuplent, et le souffle à ceux qui y marchent » (Ésa. 42:5).

Le Très-Haut, par la bouche d'Ésaïe, nous dit de contempler Son ouvrage, dans les cieux : « Levez vos yeux en haut, et regardez! Qui a créé ces choses ? Qui fait marcher en ordre leur armée ? Il les appelle toutes par leur nom; par son grand pouvoir et par sa force puissante, il n'en est pas une qui lui fasse défaut… Ne le sais-tu pas ? Ne l'as-tu pas appris ? C'est le Dieu d'éternité, l'Éternel, qui a créé les extrémités de la terre; il ne se fatigue point, il ne se lasse point; on ne peut sonder son intelligence » (Ésa. 40:26-28).

Quand le temps est dégagé, on peut voir, le soir, à l'œil nu, près de 2000 étoiles. Il y a cent ans, les astronomes pensaient que notre galaxie, la Voie Lactée, avec ses milliards d'étoiles, représentait l'univers entier. À présent, ils estiment qu'il existe  plus de 100 milliards de galaxies, contenant chacune des milliards d'étoiles. Le nombre estimé de galaxies continue de s'accroître à mesure que de nouvelles percées technologiques nous permettent d'agrandir notre panorama du cosmos.

Il faudrait des ordinateurs ultra perfectionnés, ne serait-ce que pour attribuer des nombres à une portion significative de ces étoiles. Or, Dieu Se dit le Créateur de chacune d'elles, et Il les connaît toutes par leur nom.

D'où vient Dieu ?

L'Éternel S'attendait à ce que les sceptiques posent la question courante : « Si Dieu a tout créé, qui a créé Dieu ? ». Veuillez noter Sa réponse : « Avant moi, il n'a point été formé de Dieu, et après moi, il n'y en aura point » (Ésa. 43:10).

Dieu n'est pas sujet au temps. Il est « le Très-Haut, dont la demeure est éternelle » (Ésa. 57:15). Paul nous dit qu’Il « possède l'immortalité… habite une lumière inaccessible » et nul homme ne l'a vu ni ne peut Le voir (I Tim. 6:16).

Le nom le plus souvent employé pour faire allusion au Dieu de l'Ancien Testament, Yahweh (traduit par l'Éternel, signifie précisément cela, ou « Celui qui était, qui est, et qui vient » (The Companion Bible, 1990, appendix 4).

Ce nom indique que Dieu est éternel et immortel. Jésus-Christ Se décrivit Lui-même comme « l'alpha et l'oméga… celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant » (Apoc. 1:8). L'univers a eu un commencement, et Dieu existait avant sa création. Dieu a toujours existé. Rien, et personne, ne Lui a donné la vie.

La venue, sur terre, du Tout-Puissant

La Bible déclare que Dieu a créé toutes choses par Jésus-Christ, qui est aussi appelé la Parole (Jean 1:1-3 ; voir aussi Col. 1:15-17 et Héb. 1:1-2). « Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1:14).

En fait, Celui qui a formé la terre, y a créé la vie, et l'univers à partir de rien, est venu sur terre et a vécu parmi les hommes en tant qu'être humain. Il « s'est dépouillé lui-même [de Sa gloire], en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes » (Phil. 2:7).

Le Créateur de l'univers est venu dans le monde, a vécu, et est mort, comme un être humain ordinaire. Mais Il n'était pas ordinaire. Il représenta le Père, enseignant avec exactitude les principes incarnés dans le Père Lui-même : « …je parle selon ce que le Père m'a enseigné. Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable » (Jean 8:28-29).

Jésus vécut Sa vie ici-bas comme le Père l'aurait fait s'Il était sur terre. Il personnifia parfaitement le Père, de sorte qu'Il put dire : « Celui qui m'a vu a vu le Père » (Jean 14:9).

Jésus enseigna un message précis : l'Évangile, ou bonne nouvelle, du Royaume de Dieu (Marc 1:14-15). Il enseigna que nous pouvons faire partie de la Famille divine et que nous pouvons accéder à l'immortalité dans cette Famille (Matth. 5:9,45 ; Luc 6:35 ; 20:36). Mais cela exige l'obéissance aux lois du Royaume de Dieu et la foi envers le Roi de ce Royaume (Matth. 19:16-21 ; Héb. 11:6).

Notre Créateur bienveillant

Dieu a-t-Il créé le monde pour le délaisser ensuite ? Se contente-t-Il de laisser la terre tourner, sans jamais intervenir dans les affaires humaines, comme un horloger qui aurait fabriqué une montre, l'aurait remontée, puis l'aurait laissé fonctionner, puis s'arrêter ?

Dieu Se soucie de Sa Création. Il a conçu Son dessein – de créer la terre et les êtres humains, et d'offrir à ces derniers l'immortalité – bien avant de la commencer, en fait, « avant les temps éternels » (II Tim. 1:9 ; Tite 1:2). Ce qui est contraire à la théorie d'une Évolution dénuée de sens.

La Bible présente Dieu comme un Être Se souciant à tel point de ceux qu'Il a créés qu'Il intervient pour eux. Il dit : « …je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre, je suis Dieu, et nul n'est semblable à moi. J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli; je dis, mes arrêts subsisteront, et j'exécuterai toute ma volonté » (Ésa. 46:9-10).

Comme l'indique la Bible, Dieu est intervenu dans les affaires humaines, au cours de l'histoire. Et Il le fera encore, mais, cette fois, pour amener l'expérience humaine à un stade où les hommes Le reconnaîtront pour Qui Il est, et accepteront Sa connaissance révélée et Son Dessein pour eux.

Jean 3:16-17, sans doute le passage le plus connu de la Bible, déclare que « Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a point envoyé Son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui ».

Ce qui est encore plus formidable, c'est que Dieu est impliqué au point qu'Il fera s'achever Son dessein comme Il le désire. Les êtres humains, créés à l'image divine, auront l'occasion de connaître le vrai Dieu et de faire des choix éclairés – qu'ils acceptent, ou non, Son offre de vie éternelle.

La liberté de choisir

Dieu nous a donné la liberté de choisir. S'adressant à Son peuple, l'ancienne nation d'Israël, Dieu, par la bouche de Moïse, déclara : « J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre : J'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité » (Deut. 30:19). Pour en savoir plus sur la raison pour laquelle Dieu nous donne la liberté de choisir, n'oubliez pas de lire « Comment Dieu Se révèle-t-Il ? », p. 28.

Adam et Ève prirent la décision, lourde de conséquences, de rejeter la révélation divine et de se fier à leur propre jugement pour déterminer ce qui est bien ou mal. Dieu a permis à l'humanité de rejeter Sa connaissance révélée. Il nous a accordé la liberté de formuler nos propres philosophies au sujet de l'origine et du sens de la vie, et d'essayer plusieurs façons de vivre, divers types de gouvernements et d'institutions grâce auxquels nous espérons trouver une paix et une sérénité durables.

Mais cette expérience a échoué ; elle n'a pas été en mesure de nous procurer ce à quoi nous aspirons et ce que nous cherchons. Plusieurs millénaires d'essais avec des philosophies et des gouvernements divers n'ont pas réussi à nous apporter la paix. L'histoire est jonchée d'effusions de sang, d'oppression et de rêves brisés.

L'expérience continuera à échouer. Ce n'est que grâce à la connaissance que Dieu révèle que nous pouvons obtenir une vie abondante et maintes bénédictions – les vraies raisons pour lesquelles Dieu nous a créés, et le moyen de réaliser notre dessein.

La conclusion logique

Le monde qui nous entoure a abandonné la connaissance divine. Sans l'aide de la connaissance révélée par l'Éternel, l'humanité s'est forgée une foule de sociétés, de philosophies, et d'idées sur la destinée humaine. Bien que le Tout-Puissant soit impliqué dans Sa Création, pour le moment, Il limite Son implication parce qu'Il permet à l'humanité d'apprendre des leçons de ses erreurs.

On suppose souvent que si ce monde appartient à Dieu, Il doit désespérément essayer d'imposer Sa volonté et de convertir les hommes à Sa façon de penser. Mais on fait aussi souvent la remarque que – si c'est le cas – les efforts divins se soldent par un cuisant échec, car les forces du mal ont un impact bien supérieur.

La simple vérité à ce sujet, c'est que Dieu n'essaie pas de convertir le monde à Sa façon de vivre, pas à présent. Il permet à l'expérience humaine de se poursuivre jus-qu'à sa conclusion logique et inévitable.

Tels des enfants qui, parfois, en viennent à comprendre que le poêle est chaud seulement après avoir insisté pour le toucher, nous-mêmes en tant qu’adultes devons sou-vent apprendre des leçons par l'expérience. L'histoire indique que Dieu, à de nombreuses reprises, a averti Son peuple des conséquences de Son rejet et du rejet de Ses voies. « Ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive », dit Dieu. « Revenez, revenez de votre mauvaise voie; et pourquoi mourriez-vous… ? » (Ézéch. 33:11).

Où les décisions collectives de l'humanité nous mèneront-elles ? Tout comme le fait de rejeter la connaissance du Créateur Dieu et de Ses lois attire la souffrance sur un individu, ce rejet attire des résultats similaires, au niveau national, et même mondial.

Le Christ a prédit l'issue inévitable de cette civilisation humaine retranchée de Dieu : « Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à pré­sent, et qu'il n'y en aura jamais. Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé… » (Matth. 24:21-22).

Les paroles de Jésus devraient nous faire réfléchir. Permettre à l'homme d'en arriver « au bout du rouleau », d'être prêt à s'autodétruire, dans cette expérience longue de bien des siècles, fait partie du Plan divin. C'est alors, et alors seulement, que l'humanité apprendra sa leçon, par la souffrance.

Dieu interviendra

Les nouvelles ne sont pas toutes mauvaises. L'une d'elles est bonne : Jésus-Christ va intervenir, avec puissance, pour nous empêcher de nous annihiler. Bien que les prophéties bibliques nous avertissent que l'humanité risquera l'extinction, et qu'une grande partie des hommes périront, notre course vers le désastre sera  interrompue. L'humanité sera épargnée, mais ce ne sera pas parce que nous aurons trouvé le moyen de résoudre nos problèmes. Ce sera seulement parce que le Christ reviendra sur terre et mettra fin à ce que la Bible appelle le pré­sent siècle mauvais (Gal. 1:4).

C'est lors de cette époque prophétisée de troubles et de danger mondiaux sans précé­dent, que Jésus reviendra. Ce seront, littéralement et figurativement, les jours les plus sombres de l'humanité : « Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire » (Matth. 24:29-30).

Pour ceux qui voient le monde d'un point de vue profane, la situation conduisant à cette époque sera contradictoire et déroutante. Ils verront l'homme cherchant à passer pour bon, mais continuant à se débattre avec une nature prouvant qu'il est bien trop aisé d'opprimer et d'infliger des souffrances à ses semblables. Des catastrophes naturelles terrifiantes coûteront la vie à des dizaines de milliers de personnes et procureront des douleurs et des pertes inestimables à des milliers et des milliers d'autres individus, sans même qu'ils sentent à quel point Dieu S'en afflige.

Si un problème est résolu, plusieurs autres surgiront et prendront sa place. Les gens appelleront Dieu, se demandant où Il est. Mais la vérité en ce domaine est que l'humanité récoltera les résultats tragiques de la voie consistant à rejeter le Tout-Puissant. Ils devront apprendre qu'il n'y a aucune solution tant qu'on ne se tourne pas vers Dieu, en recherchant Son enseignement sur la manière de vivre et de réaliser Son dessein dans la vie.

Dieu offre à présent à certains individus l'occasion d'accomplir leur destinée. Si vous avez le courage de rejeter la philosophie du néant et de vous tourner vers votre Créateur, vous pouvez faire partie de ceux qui vainquent ce présent siècle mauvais et qui partageront le règne du Christ après Son retour, lorsqu'Il établira Son Royaume (Apoc. 3:21; 20:4,6).

La bonne nouvelle, c'est que Dieu élucidera la question de Son existence. Le monde entier connaîtra le vrai Dieu et L'adorera. « Personne n'enseignera plus son concitoyen, ni personne son frère, en disant : Connais le Seigneur ! Car tous me connaî­tront, depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux » (Héb. 8:11 ; Jér. 31:34). L'humanité connaîtra enfin la paix que nous recherchons depuis si longtemps.

Une relation avec le Créateur

Pouvez-vous réellement connaître Dieu ? Le premier pas à faire est d'être disposé à reconnaître les preuves qu'Il fournit de Son existence. Comme nous l'avons expliqué dans la présente brochure, Il fournit une foule de preuves, si nous sommes disposés à les reconnaître. Nous pouvons tirer de nombreuses conclusions à Son sujet, à partir de ce que nous voyons dans l'univers et dans le monde qui nous entoure. Puis nous pouvons franchir la deuxième étape, consistant à rechercher une relation avec notre Créateur.

Le roi David raisonnait comme il faut lorsqu'il observa les merveilles de la Création divine. Il tira au moins deux conclusions importantes de ces observations. Premièrement, il conclut qu'un Être qui a créé l'univers et nous a communiqué la vie doit, assurément, accomplir en nous un dessein magistral. « Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as créées : qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l'homme, pour que tu prennes garde à lui ? » (Ps. 8:4-5). Deuxièmement, il tira la conclusion qu'un Être ayant réalisé une telle création aurait raison dans tout ce qu'Il fait, et qu'on peut Lui faire confiance. Le Psaume 19 indique que David comprenait ceci : « Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'étendue manifeste l'œuvre de ses mains. Le jour en instruit un autre jour, la nuit en donne connaissance à une autre nuit. Ce n'est pas un langage, ce ne sont pas des paroles dont le son ne soit entendu : leur retentissement parcourt toute la terre, leurs accents vont aux extrémités du monde » (versets 2-5).

David comprenait que lorsque nous regardons le cosmos, nous pouvons déceler cette vérité évidente nous parlant littéralement comme si une autre personne nous parlait face à face. Ce message est à la portée de tous, et par-tout, et peut être compris par n'importe qui, quelque soit sa langue: Il y a un grand Créateur, et Il est infiniment plus grand que tout ce qu'on peut imaginer. Si nous ne le croyons pas, nous sommes inexcusables (Rom. 1:20).

David parle de la grandeur de Dieu, disant que « La loi de l'Éternel est parfaite… le témoignage de l'Éternel est véritable… Les ordonnances de l'Éternel sont droites… les commandements de l'Éternel sont purs…La crainte de l'Éternel est pure… les jugements de l'Éternel sont vrais, ils sont justes » (Ps. 19 : 8-10).

À de nombreuses occasions, David s'émerveilla du panorama de la galaxie de la Voie Lactée, resplendissant dans le ciel nocturne. Pendant ses années en tant que berger, il eut tout le loisir d'étudier et de méditer les subtilités de la nature. Il fit appel à ses expériences antérieures pour tirer les profondes conclusions qu'il tira sur son Créateur.

Vous pouvez méditer sur les mêmes questions, observer les mêmes preuves, et tirer les mêmes conclusions logiques.

Vous pouvez être touché par ce que vous voyez de vos propres yeux, et prendre la décision d'accepter l'offre divine d'avoir une relation personnelle avec votre Créateur. En pareil cas, vous ferez le premier pas pour habiter l'éternité avec Lui. Nous voudrions vous aider dans cette quête.

Afin d'approfondir vos connaissances bibliques, nous vous proposons les publications suivantes : Quelle est votre destinée ?, Le chemin de la vie éternelle, L’Evangile du Royaume de Dieu, Pourquoi Dieu permet-Il la souffrance ? et Les Dix Commandements.

 

© 1995-2024 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top