Perspectives pour un monde meilleur
Menu
Dieu est-Il une Trinit� ?
Contents
Formats

CHAPITRE 6 : Le Saint-Esprit : La puissance transformatrice de Dieu

« Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné ; au contraire, son Esprit nous remplit de force, d’amour et de sagesse. » (2 Timothée 1:7)

Un des principaux problèmes que pose la doctrine sur la Trinité, c’est le fait qu’elle obscurcit notre compréhension du rôle crucial que joue l’Esprit de Dieu en tant que la puissance divine — plus particulièrement dans la vie d’un chrétien. Nous devons écarter les fausses croyances pour pouvoir parvenir à bien saisir la merveilleuse vérité que nous révèle la Bible concernant le Saint-Esprit.

Comme nous l’avons vu précédemment, l’Esprit divin est décrit par un ange comme étant « la puissance du Très-Haut » (Lucas 1:35). C’est cette puissance qui a créé et qui soutient l’Univers. Et c’est cette même puissance que nous pouvons recevoir directement de Dieu !

De nombreuses autres Écritures Saintes montrent le lien qui existe entre le Saint-Esprit et la puissance de Dieu. Par exemple, comme il est mentionné plus haut, Paul rappela à Timothée que « ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné ; au contraire, son Esprit nous remplit de force, d’amour et de sagesse. » (2 Timóteo 1:7) La version française Ostervald a traduit ces termes de façon encore plus claire : « mais il nous a donné un esprit de force » D’autres Écritures Saintes décrivent le Saint-Esprit comme étant la force de Dieu (Miquéias 3:8).

Dans Lucas 4:14, on lit que Jésus-Christ commença Son ministère « revêtu de la puissance de l’Esprit ». En voulant parler du Saint-Esprit qui allait être envoyé à Ses disciples après Sa mort, Jésus leur dit : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous […] » (Atos 1:8)

Pierre relate que « Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. » (Atos 10:38)

Dans ce contexte, le Saint-Esprit est associé à la force que Dieu le Père manifestait en compagnie de Jésus — la force au moyen de laquelle Celui-ci fit d’incroyables miracles pendant Son ministère physique sur Terre. Le Saint-Esprit est la présence même de la force de Dieu qui agit en Ses serviteurs (Salmos 51:13 ; Salmos 139:7).

L’apôtre Paul exprime le souhait que tous les chrétiens abondent : « […] en espérance, par la puissance du Saint-Esprit », tout comme Jésus S’était servi de lui « par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l’Esprit de Dieu. » (Romanos 15:13 ; Romanos 15:19)

C’est cet Esprit qui incite les chrétiens à croître et à vaincre le péché, à transformer leur vie pour devenir comme Jésus-Christ !

Nous avons besoin de l’aide de Dieu !

Sans l’aide de Dieu, personne ne peut vaincre le péché, surmonter ses faiblesses et Lui obéir parfaitement. Même si nous pouvions modifier nos actions de nous-mêmes, seul Dieu peut modifier notre cœur.

C’est pourquoi Paul exhorta les membres de l’Église de Rome comme suit : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence » (Romanos 12:1-2), par la puissance de l’Esprit de Dieu. C’est cet Esprit que Dieu utilise pour transformer notre vie et renouveler notre intelligence !

Au chapitre 8 de cette même épître, Paul nous aide à comprendre comment le Saint-Esprit œuvre dans la vie des chrétiens. Au verset 14, il dit que « tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (Romanos 8:14). Ici, nous constatons que, pour être considérés comme des enfants de Dieu, nous devons être conduits par l’Esprit de Dieu.

Paul poursuit son raisonnement au verset 9 en affirmant de façon catégorique que si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Dieu, également appelé l’Esprit de Christ, il ne lui « appartient pas » (Romanos 8:9). C’est pourquoi il est primordial de nous repentir et de nous faire baptiser — afin de consacrer notre vie à Dieu pour recevoir le don de Son Esprit qui transformera notre vie !

Par ailleurs, dans Colossenses 1:27, Paul dit que vous avez « Christ en vous » si vous êtes chrétien. C’est par le pouvoir et l’influence de l’Esprit de Dieu que nous permettons à Dieu de vivre en nous.

Après avoir reçu l’Esprit de Dieu, Paul décrit sa nouvelle perspective de vie : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » (Gálatas 2:20)

Symboliquement enseveli avec Jésus dans l’eau de son baptême, Paul vivait désormais une vie ne lui appartenant plus. Il décrivit sa vie transformée comme étant une vie permettant au Christ de vivre de nouveau en lui. C’est ainsi que nous plaisons à Dieu — en émulant Son Fils. Paul exhorta d’autres croyants comme suit : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. » (1 Coríntios 11:1) Il nous dit : « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ […] » (Filipenses 2:5)

Cependant, nous ne pouvons vivre une vie convertie d’obéissance à Dieu et devenir comme Jésus-Christ par nos propres efforts. C’est plutôt grâce à la puissance et à l’aide de Dieu que nous y parvenons. Ainsi, la gloire et l’honneur appartiennent à Dieu.

Pour imiter le Christ, nous devons demander à Dieu de nous aider, au moyen de Son Saint-Esprit, afin que nous puissions humblement obéir à Dieu et faire coïncider nos pensées, nos attitudes et nos actes avec les Siens. Nous devons permettre à Son Esprit de guider notre vie afin de produire les qualités d’un véritable chrétien. Nous devons nous demander régulièrement si nous sommes vraiment conduits par l’Esprit de Dieu ou si nous lui résistons.

Nous recevons l’aide de Dieu par l’intermédiaire de Son Esprit

Que fait le Saint-Esprit de Dieu pour nous, chrétiens ? Cette question ébranle nos croyances religieuses fondamentales parce que, sans le pouvoir de l’Esprit de Dieu, nous ne pouvons nourrir aucune relation intime avec le Père, ni ne pouvons devenir Ses enfants. C’est parce que le Saint-Esprit habite en nous que nous sommes appelés les « enfants de Dieu » (Romanos 8:14-17).

Nous devons comprendre ce que cela signifie d’être « conduits par l’Esprit ». L’Esprit de Dieu ne nous bouscule pas ; il nous conduit. Il ne nous empêche pas de pécher et ne nous oblige pas à faire le bien. Il nous conduit, mais nous devons être disposés à le suivre.

Comment l’Esprit de Dieu nous conduit-il ? Examinons quelques exemples.

  • Le Saint-Esprit nous garde en contact avec la pensée de Dieu. Il agit sur notre esprit. L’apôtre Jean le décrit ainsi : « Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu’il demeure en nous par l’Esprit qu’il nous a donné. » (1 João 3:24) Dieu nous donne Son Esprit afin que nous soyons influencés à faire le bien et à obéir à Ses commandements. Cela tranche nettement avec le monde qui nous entoure et notre propre nature, qui nous influencent à faire le mal.

L’Esprit de Dieu nous aide également à mieux comprendre Sa vérité. Lorsque Jésus promit aux apôtres qu’Il leur enverrait le Saint-Esprit, Il leur dit « […] il vous conduira dans toute la vérité […] » (João 16:13).

  • L’Esprit de Dieu nous aide à mieux comprendre Sa parole, Son dessein et Sa volonté. Comme il est écrit dans 1 Coríntios 2:9-11, « Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Qui donc, parmi les hommes, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. »

Sans l’Esprit de Dieu, l’Homme naturel ne peut comprendre la Parole et la volonté de Dieu exprimées divinement, « car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. » (1 Coríntios 2:14)

  • Le Saint-Esprit nous aide à vaincre le péché. Rien n’est trop difficile pour nous lorsque le pouvoir de Dieu agit en nous. Romanos 8:26 nous dit que l’Esprit de Dieu nous aide dans nos moments de faiblesse. Dans son épître aux Romains, Paul parle pour nous tous lorsqu’il dit : « Je puis tout par celui qui me fortifie. » (Filipenses 4:13)

Jésus promit ceci aux chrétiens : « […] à Dieu tout est possible. » (Mateus 19:26 ; Marcos 10:27) La vie chrétienne doit consister à surmonter la tentation. Nous devons nous rendre compte que Dieu ne veut pas que nous demeurions comme nous étions lorsqu’Il nous a appelés. Comme nous l’avons vu plus haut, Il nous dit plutôt ceci : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence […] » (Romanos 12:2) Les chrétiens doivent consacrer leur vie entière à résister à la tentation et à croître — en transformant leurs pensées et leur mentalité pour devenir comme Jésus-Christ (Filipenses 2:5).

  • L’Esprit de Dieu convainc notre conscience à propos du péché et nous aide à le voir tel qu’il est en réalité. À propos du Saint-Esprit qui allait être offert à Ses disciples après Sa mort et Sa résurrection, Jésus dit qu’il « convaincra le monde en ce qui concerne le péché [...] » (João 16:8) L’Esprit de Dieu en nous interpelle notre conscience et nous aide à reconnaître et à éviter le péché. La culpabilité que nous ressentons est réelle lorsque nous reconnaissons nos péchés.
  • Le Saint-Esprit produit des fruits divins en nous. Tout comme un pommier produit des pommes, l’Esprit de Dieu produit un type de fruits particuliers dans la vie d’un chrétien. Paul énumère les fruits qui devraient être évidents chez ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu, soit « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur [et] la maîtrise de soi […] » (Gálatas 5:22-23).

Chacun de ces fruits mérite d’être étudié séparément et un examen de soi s’impose pour voir dans quelle mesure ils sont manifestes dans notre vie.

L’apôtre Pierre résume ainsi le processus de croissance vers la maturité spirituelle : « Comme Sa (Dieu) divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu ; celles-ci nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise.

« À cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance, à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la patience, à la patience la piété, à la piété l’amitié fraternelle, à l’amitié fraternelle l’amour. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ.

« Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés. C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection ; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera largement accordée. » (2 Pedro 1:3-11)

  • L’Esprit de Dieu nous réconforte, nous encourage et nous aide. Jésus-Christ promit d’envoyer le Saint-Esprit à Ses disciples en tant que « consolateur » (João 14:16). Le véritable réconfort et l’assurance proviennent du fait que l’Esprit de Dieu habite en nous. Nous ne devons pas nous inquiéter outre mesure de ce qui peut nous arriver. L’Esprit de Dieu nous assure que, peu importe ce qui arrive, « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » (Romanos 8:28)
  • Cette assurance donne une perspective de vie qu’on retrouve rarement dans notre monde actuel. Certes, un chrétien peut se décourager, mais c’est par l’entremise du Saint-Esprit que nous pouvons commencer à voir la vie différemment. Comme il a été mentionné plus haut, la paix constitue un autre fruit de l’Esprit de Dieu manifeste dans la vie d’un chrétien.

Lorsque nous éliminons la confusion qui entoure le Saint-Esprit en raison de la doctrine de la Trinité, nous parvenons à saisir la merveilleuse vérité concernant la façon dont Dieu œuvre dans notre vie pour nous transformer et la raison pour laquelle Il agit ainsi — ce qui nous permet de Lui obéir et de croître selon Ses préceptes au cours de notre vie physique, afin que nous puissions subir une transformation grandiose au retour du Christ. Examinons maintenant comment l’Esprit de Dieu peut nous guider vers notre destinée ultime !

© 1995-2023 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top