Perspectives pour un monde meilleur
Menu
Croyance Fondamentales de l��glise de Dieu Unie, Association Internationale

Les résurrections et le jugement éternel

Nous croyons que le seul espoir de vie éternelle pour les êtres humains mortels réside dans la résurrection, grâce à la présence du Saint-Esprit en eux. Nous croyons qu’une résurrection à la vie spirituelle aura lieu, au retour de Jésus-Christ, pour tous ceux qui auront été des serviteurs fidèles de Dieu. Nous croyons qu’après le règne de Jésus-Christ sur cette terre pendant mille ans, il y aura une résurrection à la vie physique de la grande majorité de tous les êtres humains qui ont jamais vécu. Nous croyons que ces personnes, après avoir eu l’occasion de vivre une vie physique, et si elles se convertissent, recevront elles aussi la vie éternelle. Nous croyons également que ceux qui rejettent l’offre de salut de Dieu récolteront la mort éternelle (1 Corinthiens 15:19, 42-52; Actes 23:6; Jean 5:21-29; Romains 6:23; 8:10-11; 1 Thessaloniciens 4:16; Ézéchiel 37:1-14; Apocalypse 20:4-5, 11-15; Jean 3:16; Matthieu 25:46).

Les enseignements concernant la résurrection des morts et le jugement éternel font tous les deux partie de la liste des doctrines fondamentales du Christianisme et mènent à la perfection et à la vie éternelle (Hébreux 6:1-2). Sans la résurrection des morts, le Christ n’aurait pas été ressuscité et notre foi serait vaine (1 Corinthiens 15:12-19). Les êtres humains sont mortels, et ne possèdent pas l’immortalité en eux. De plus, l’homme est incapable de se donner lui-même la vie éternelle — d’où le besoin d’une résurrection.

La Bible montre clairement qu’il n’y a pas de conscience dans la mort (Ecclésiaste 9:5, 10; Psaumes 6:5). Très souvent dans la Bible, la mort est comparée à un sommeil (Job 3:11-17; 14:10-12; Psaumes 13:3; Esaïe 57:1-2; Daniel 12:2; Jean 11:11-14; 1 Corinthiens 11:30; 15:51; 1 Thessaloniciens 4:14). Aucune âme immortelle consciente ne quitte le corps au moment de la mort, que ce soit pour aller au ciel dans une béatitude ou pour souffrir des tourments sans fin en enfer. (Voir le chapitre intitulé « L’humanité »). Ces concepts sont issus d’une religion païenne fausse et d’une mauvaise interprétation de l’Écriture.

Nous trouvons dans 1 Corinthiens 15 que la résurrection est l’espoir de toute l’humanité. Ressusciter signifie soulever ou lever. Dans la Bible, cela se réfère à la résurrection des morts à la vie. Les Écritures enseignent la résurrection de « tous ceux qui sont dans les sépulcres. » (Jean 5:28) Mais les morts seront ressuscités dans un ordre spécifique (1 Corinthiens 15:23). La Bible révèle que certains seront ressuscités à la vie éternelle et que d’autres seront condamnés à la mort éternelle (Daniel 12:2-3; Apocalypse 20:13-15).

Les résurrections sont possibles car Dieu a la capacité de donner la vie. Dieu, par l’intermédiaire de Celui qui est appelé la Parole, qui devint Jésus-Christ, donna la vie au premier homme, Adam. Il a ce même pouvoir de donner la vie une seconde fois à un être humain. (Jean 5:21; 6:44, 54). Le Père et le Fils ont tous les deux la vie en eux-mêmes (Jean 5:26).

Cette puissance inhérente à Dieu peut produire à la fois la vie physique et la vie spirituelle. Dieu a le pouvoir de ressusciter quelqu’un de la tombe sous une forme physique ou bien spirituelle (1 Corinthiens 15:35-38). Il a prouvé qu’Il a le pouvoir de ressusciter aussi bien à la vie physique (Jean 11:43-44; Matthieu 27:52-53) qu’à la vie spirituelle (Matthieu 28:6-7). Les résurrections sont également possibles parce que le Christ, Lui -même a été ressuscité (1 Corinthiens 15:20-22). Du fait de Sa résurrection en tant que Sauveur vivant, le salut est possible pour tous. L’humanité périrait à jamais si la résurrection du Christ n’avait pas eu lieu (Romains 5:10; 1 Corinthiens 15:26, 55).

Le plan de Dieu pour le salut de l’humanité nécessite la résurrection de tous ceux qui meurent (Jean 5:28). L’apôtre Jean décrit trois résurrections : une à la vie éternelle (Apocalypse 20:4-6); une à la vie physique (versets 11-12); et une pour mourir dans l’étang de feu (versets 13-15 – bien que ces versets ne mentionnent pas spécifiquement une résurrection, les méchants incorrigibles, ceux qui auront rejeté l’offre de salut de Dieu, auront besoin d’être ressuscités pour qu’il soit possible de les jeter dans l’étang de feu). Jean 5:29 est un autre verset important pour comprendre le plan de Dieu. Examinons chacune de ces résurrections.

La première résurrection porte justement ce nom-là : « […] Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. […] Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. » (Apocalypse 20:4-6.) Cette résurrection aura lieu à la seconde venue du Christ quand les morts justes seront ressuscités à l’immortalité (1 Corinthiens 15:50-52; 1 Thessaloniciens 4:14-17).

Elle est appelée « résurrection pour la vie » dans Jean 5:29 et est décrite comme étant la « meilleure résurrection » (Hébreux 11:35) parce qu’elle donne accès à l’immortalité et au règne avec le Christ pendant le millenium.

A ce moment-là, le Christ « rendra à chacun selon ses oeuvres » (Matthieu 16:27). Alors que le salut lui-même est un don gratuit de Dieu qui ne repose pas sur des oeuvres, celles-ci démontrent toutefois la mesure dans laquelle une personne a grandi dans la voie de vie divine. Elles seront un facteur dans la détermination du degré de responsabilité de chaque personne dans le Royaume de Dieu (voir Matthieu 25:14-30; Matthieu 19:11-27).

La seconde résurrection aura lieu à la fin du règne de mille ans du Christ et des saints. « Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. » (Apocalypse 20:5.) Cette résurrection est aussi connue comme la résurrection générale du Grand Trône Blanc (voir verset 11) et est décrite plus en détail au verset 12 : « Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts [les livres de la Bible ouverts maintenant à notre compréhension]. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie [ce qui signifie que nous avons l’opportunité d’y être inscrit avec ceux qui seront sauvés]. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. »

Autrement dit, ils sont évalués au fil du temps — selon la façon dont ils ont appliqués ce qu’ils ont appris — et ne sont pas condamnés instantanément. Jean 5:29 appelle cela « une résurrection pour le jugement », non pas « pour être condamner » comme certaines versions de la Bible traduisent ces mots dans ce passage. Il convient de mentionner, ici que Le Juge qui rend ces jugements est le Christ : « Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils » (Jean 5:22). Ceci est grâce à Jésus qui a eu l’expérience de la vie en tant qu’être humain (verset 27; Hébreux 4:15).

Cette seconde résurrection est une résurrection à la vie physique (Ézéchiel 37:1-14). Elle inclura la vaste majorité de tous ceux qui ont vécu — les personnes qui n’auront jamais connu Dieu et le dessein qu’Il a pour eux. Ce sera une époque passionnante pendant laquelle des millions de gens issus de toutes les périodes de l’Histoire reviendront à la vie (Matthieu 11:20-24; 12:41-42). Ces personnes auront alors une seconde chance de vivre une vie physique, et la première occasion de salut et d’immortalité glorieuse dans la famille de Dieu. Elles auront largement le temps d’apprendre et de progresser dans la voie de vie divine. Le plan divin inclut véritablement toute l’humanité. Dieu veut qu’aucun ne périsse, mais que Les résurrections et le jugement éternel tous parviennent au repentir et au salut (2 Pierre 3:9; 1 Timothée 2:4).

Toutefois, certains, malgré un bon niveau de compréhension, et après en avoir eu pleinement la chance, refuseront encore d’obéir.

La troisième résurrection aura lieu à la conclusion du dessein divin envers l’humanité. Ce sera une résurrection à la vie physique pour ceux qui, à travers les âges, en toute conscience de la vérité divine et de son but, rejetteront volontairement l’offre de Dieu pour ce qui est de la vie éternelle.

Ils seront amenés à être puni de mort dans l’étang de feu avec ceux qui ne se seront pas repentis à la fin de la deuxième résurrection. « Puis la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. » (Apocalypse 20:14-15; Hébreux 10:26-29; Hébreux 10:26-29; 2 Pierre 3:10-12)

Il ne s’agit pas d’un lieu brûlant de tourment réel, mais d’un feu qui, dans le futur, ne brûlera sur la terre que pour certain temps. Comme mentionné précédemment, notre Dieu d’amour donne à chacun la possibilité d’avoir la vie éternelle et souhaite que personne ne périsse. Mais si les gens refusent de se repentir, finalement, la sanction est la deuxième mort — l’anéantissement par incinération mettant ainsi fin à leur vie et à leur existence de façon rapide et définitive (Malachie 4:1, 3, Matthieu 10:28; 25:46).

Il s’agit ici d’un jugement et d’un châtiment éternels — non pas parce que le tourment est éternel, car cela n’est absolument pas le cas, mais parce que les effets de la punition seront permanents. Ceux qui meurent de la seconde mort resteront à jamais morts, n’ayant plus la possibilité d’une résurrection ultérieure.

Les trois résurrections révèlent l’ordre du plan grandiose de Dieu pour l’humanité tout entière. « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux 9:27), ce qui nécessite une résurrection pour tous ceux qui ont jamais vécu.

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top