Perspectives pour un monde meilleur
Menu
Croyance Fondamentales de l��glise de Dieu Unie, Association Internationale

Dieu le Père, Jésus-Christ et le Saint-Esprit

Nous croyons en un seul Dieu, le Père, qui existe éternellement et qui est Esprit, un Être personnel suprême en intelligence, en amour, en justice, en puissance et en autorité. Il est, par l’intermédiaire de Jésus-Christ, le Créateur des cieux et de la terre et de tout ce qu’ils contiennent. Il est la source de vie et Celui pour qui la vie humaine existe. Nous croyons en un seul Seigneur, Jésus-Christ de Nazareth, qui est la Parole et qui a existé éternellement. Nous croyons qu’Il est le Messie, le Christ, le Fils divin du Dieu vivant, conçu par le Saint-Esprit, né dans la chair de la vierge Marie. Nous croyons que c’est par Lui que Dieu créatoutes choses et que rien de ce qui a été fait n’a été fait sans Lui. Nous croyons au Saint-Esprit en tant qu’Esprit de Dieu et de Jésus-Christ. Le Saint-Esprit est la puissance de Dieu et l’Esprit de la vie éternelle (2 Timothée 1:7; Éphésiens 4:6; 1 Corinthiens 8:6; Jean 1:1-4; Colossiens 1:16).

L’existence d’un Dieu Créateur d’une puissance et d’une intelligence supérieures est si évidente lorsque l’on considère notre univers, que l’athéisme, l’incrédulité à Son égard, est en fait un déni de la réalité : « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables. » (Romains 1:20) Cependant, de nombreux détails concernant les divers attributs divins ont dû être révélés de façon plus précise.

Nous comprenons que Dieu est esprit (Jean 4:24) et qu’Il fait partie d’un règne différent de celui des humains qui sont faits de chair. « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. »

Notre compréhension et notre perception de Dieu doivent donc être basées sur Sa révélation à l’humanité par l’intermédiaire de Sa parole écrite, la Bible ou les Saintes Écritures. La Bible révèle que Dieu est le Souverain de l’univers, existant suprêmement au-dessus de toutes choses. Dieu est éternel, Il ne change pas en caractère, Il est tout-puissant, Il sait tout et est omniprésent (Deutéronome 33:27; Ésaïe 57:15; Malachie 3:6; Jacques 1:17; Jérémie 32:17; Psaumes 147:5; I Jean 3:20; 2 Chronique 2:6; Jérémie 23:23-24).

Plus loin, les Écritures révèlent Dieu comme étant deux Êtres divins distincts — Dieu le « Père » et Jésus-Christ « Son Fils » . (La forme hébraïque de Jésus-Christ est Yeshua le Messie. Le titre Messie ou Christ, signifiant littéralement « le Oint » , indique Celui qui descend de la lignée du Roi David, et qui est prophétisé pour servir en tant que chef divin représentatif de la gloire restaurée d’Israël et pour régner avec droiture sur le monde.)

L’Ancien et le Nouveau Testament montrent tous deux qu’il existe plus d’un personnage divin (par exemple, Psaume 110:1 qui est cité dans Actes 2:29-36). Le Nouveau Testament les désigne par Dieu le Père et Jésus-Christ le Fils (1 Corinthiens 8:6). Le Fils est également appelé Dieu (Hébreux 1:8-9).

En tant que Père et Fils, le « seul » Dieu dont il est question représente donc l’unique famille de Dieu. La distinction entre ces deux êtres existant ensemble en tant que Dieu est implicite dès le tout début des Écritures (Genèse 1:1), où le mot hébreu Elohim est utilisé (Elohim est le pluriel du mot hébreu Eloah signifiant Dieu). La communication a existé entre eux depuis le début, comme le montre l’exemple de Genèse 1:26 où les pronoms nous et notre se referent à Elohim.

L’Ancien Testament met l’accent sur le Dieu d’Israël, qui S’identifie Lui-même comme étant « JE SUIS » et « l’Éternel, [...] le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob » (Exode 3:14-15). (Le mot Éternel est dérivé de l’hébreu YHWH qui comme « Je suis » dénote une vie éternelle inhérente.)

Dans Jean 8:58, le Christ se réfère à Lui-même comme étant « Je suis » . Donc Celui que les Israélites connaissaient sous le nom de Dieu, Celui qui les délivra de l’Égypte et les accompagna dans le désert est Celui qui, plus tard, fut connu dans le Nouveau Testament sous le nom de Jésus-Christ (1 Corinthiens 10:4).

Jésus-Christ est appelé la « Parole » qui « était avec Dieu » au commencement et est aussi identifiée en tant que « Dieu » (Jean 1:1-2). Il créa toutes choses (verset 3, 10; Éphésiens 3:9; Colossiens 1:16; Hébreux 1:1-3) et plus tard, Il devint chair et vécu parmi les êtres humains.

Alors qu’Il était Homme, la divine Parole fut vidée de la gloire et de la puissance divine, devenant être humain au sens plein du terme, Il était apte à être tenté de pécher (c’est-à-dire à désobéir à Dieu) mais Il n’a jamais péché (Philippiens 2:5-8; Hébreux 2:14, 17; 4:15). En tant qu’Homme, Jésus dit que Sa puissance miraculeuse ne venait pas de Lui-même, mais de Dieu le Père (Jean 5:30; 14:10).

La relation entre la Parole et le Père est définie plus clairement dans le Nouveau Testament. Jésus vint dans la chair en tant que Fils de Dieu agissant comme le porte-parole du Père (Jean 8:28; 12:49-50; 14:10) et révéla le Père à Ses disciples (Mathieu 11:25-27).

Dieu « donna Son Fils bien-aimé » en sacrifice comme « l’Agneau de Dieu » pour le pardon de nos péchés. Après cela, Jésus fut exalté par le Père à la gloire qu’Ils partageaient avant que le monde n’existe (Jean 3:16; 1:29; 17:5). (Voir les chapitres intitulés « Le sacrifice de Jésus-Christ » et « La Pâque » .)

Le Nouveau Testament met l’accent sur l’unité entre le « Père » et le « Fils » , tout en faisant clairement la distinction entre les deux dans de nombreux passages (par exemple, Jean 20:17 et Romains 15:6). Nous lisons dans Éphésiens que Dieu « a créé toutes choses par Jésus-Christ » (Éphésiens 3:9).

En tant que deux Êtres distincts, le Père et le Fils ont chacun un corps spirituel glorieux (Jean 4:24; 1 Corinthiens 15:45; Philippiens 3:21). Ces corps spirituels ont une forme, Moïse a vu la « forme du Seigneur » (Nombres 12:8; voir Exode 33:18-23). Dieu, en tant qu’esprit n’est pas visible pour les êtres humains (Colossiens 1:15; 1 Timothée 1:17), à moins qu’Il ne se manifeste de façon surnaturelle.

Pourtant, quand Dieu apparaît ou Se montre dans une vision, Il a « l’apparence d’un home » (Ezéchiel 1:26), Il brille, Il rayonne et est « une image de la gloire de l’Eternel » (verset 28; voir aussi Apocalypse 1:12-16). Les êtres humains ont été calqués sur la forme de Dieu à un niveau physique (Genèse 1:26-27; 5:1-3).

La relation entre le Père et le Fils démontre la voie de vie d’amour éternelle et parfaite de Dieu, d’où s’écoule l’altruisme. Dieu est l’incarnation de l’amour (1 Jean 4:8, 16). Le Père a toujours aimé le Fils et le Fils a toujours aimé le Père (Jean 17:4, 20-26).

L’harmonie entre eux se rapporte à une unité d’esprit et de but, que Jésus-Christ demanda à son Père de susciter aussi entre Ses disciples, Lui-même et le Père (versets 20-23).

Le mot « Dieu » tel qu’il est utilisé dans la Bible peut faire référence soit au Père (par exemple, Actes 13:33 et Galates 4:6), soit à Jésus-Christ le Fils (par exemple, Ésaïe 9:5 et Jean 1:1) ou aux deux (par exemple, Romains 8:9), selon le contexte des Écritures. La puissance et l’esprit qui viennent de Dieu sont appelés l’Esprit de Dieu ou le Saint-Esprit (Ésaïe 11:2; Luc 1:35; Actes 1:8; 10:38; 2 Corinthiens 1:22; 2 Timothée 1:7). C’est par cet Esprit que Dieu est présent partout à la fois (Psaumes 139:7-10).
Le Saint-Esprit de Dieu n’est pas identifié en tant que troisième personne d’une trinité, mais il est toujours décrit comme la puissance de Dieu, l’Esprit de Dieu, l’essence et la force de la vie de Dieu par lequel le Père engendre des êtres humains comme Ses enfants spirituels. Le Saint-Esprit est donné à l’Homme suite au repentir et au baptême (Actes 2:38).

Cet Esprit est aussi « un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, pour célébrer Sa gloire » (Éphésiens 1:14) lors de la résurrection des justes à la vie éternelle au retour de Jésus-Christ (1 Thessaloniciens 4:16). Cet Esprit fait que ceux qui le reçoivent, « les enfants de Dieu » dans la famille de Dieu, partagent la nature divine (Romains 8:16; 2 Pierre 1:4).

Les êtres humains sont aussi appelés Elohim ou « dieux » dans les Écritures en référence au but ultime de notre création (Psaumes 82:6; Jean 10:34-36). Dieu est en train d’élargir la famille divine, au-delà du Père et du Fils.

Éphésiens 3:14-15 fait référence au « Père, de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tire son nom » . Jésus est appelé « le premier-né de plusieurs frères » (Romains 8:29). Les êtres humains ont le merveilleux potentiel d’entrer dans la famille de Dieu et d’être transformés pour devenir des êtres semblables à ce que le Père et le Christ sont maintenant  (Romains 8:14, 19; Jean 1:12, 1 Jean 3:1-2). (Voir les chapitres intitulés   « l’humanité » et « le dessein de Dieu pour l’humanité.)

Dieu veut que nous en venions à Le connaître afin de L’aimer et de pouvoir avoir confiance en Lui. Il a révélé beaucoup de Lui-même à travers les noms, les titres et les descriptions qu’Il a révélés à ceux qui ont travaillé avec Lui à travers les siècles. Tout cela révèle que Dieu possède l’intelligence suprême, le pouvoir, la gloire et la sagesse (Genèse 14:19, 22; 16:13; Psaumes 29:3; 47:2; Ésaïe 55:8-9; 1 Timothée 1:17; Jude 25); qu’Il incarne toute justice, perfection et vérité (Deutéronome 32:4; 2 Corinthiens 13:11); qu’Il possède le ciel et la terre (Genèse 14:19, 22; Actes 17:24); qu’Il est immortel (Genèse 21:33; 1 Timothée 1:17) et digne de toutes louanges (Psaume 18:3; Apocalypse 4:11).

Dieu est Celui qui pourvoit à nos besoins (Genèse 22:14; 1 Timothée 6:13, 17; Jacques 1:5, 17). Il nous guérit (Exode 15:26), Il est notre bouclier (Genèse 15:1; Psaume 59:11), notre défenseur (Psaumes 18:2; 94:22), notre conseiller (Ésaïe 28:29), notre enseignant (Psaume 25:4-5, 9; Ésaïe 48:17), notre législateur (Ésaïe 33:22; Jacques 4:12), notre juge (Genèse 18:25; Psaumes 50:6), notre force (Psaumes 18:2; 28:7; 59:17) et notre salut (Psaumes 27:1, 9; 68:20).
Il est fidèle, miséricordieux, généreux, patient, aimable, juste et compatissant (Exode 34:5-7; Deutéronome 7:9). Dieu entend nos prières (Psaumes 6:9; 34:17; 65:2), Il fit une alliance avec nous (Deutéronome 29:12; Daniel 9:4), Il est un refuge dans la difficulté (Psaume 9:9), Il nous donne la connaissance (Psaumes 94:10) et désire nous donner l’immortalité afin que nous puissions partager la vie éternelle avec Lui dans Sa
famille et dans Son Royaume (Jean 3:16; Luc 12:32). Jésus-Christ, en plus d’être le Fils de Dieu et notre Frère aîné dans la famille divine, est aussi la tête, le chef actif de l‘Église de Dieu (Éphésiens 5:23; Colossiens 1:18), son apôtre en titre, son patriarche (Hébreux 3:1) son berger, ou son pasteur (1 Pierre 5:4). Il vit dans les croyants chrétiens repentis, grâce au Saint-Esprit en tant que notre Sauveur personnel (comparez Galates 2:20; Jean 14:23; 1 Jean 3:24). Il est assis à la droite de Dieu le Père dans les cieux comme notre Souverain (Hébreux 3:1; 4:14-15; 6:20), Il est un intercesseur (Romains 8:34) et un avocat (1 Jean 2:1). Nous attendons Son retour en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs qui régnera sur toutes les nations et servira en tant que juge suprême sous l’autorité du Père (Apocalypse 11:15; 17:14; 19:15-16; Jean 5:22, 27; 2 Corinthiens 5:10).

© 1995-2022 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top