Perspectives pour un monde meilleur
Menu
Mariage et famille: La valeur manquante

Introduction

« L’Éternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, à laquelle tu es infidèle, bien qu’elle soit ta compagne et la femme de ton alliance. Nul n’a fait cela, avec un reste de bon sens. Un seul l’a fait, et pourquoi ? Parce qu’il cherchait la postérité que Dieu lui avait promise. » (Malachie 2:14-15)

La joie d’un heureux mariage béni par des enfants affectueux, respectueux, ayant facilement traversé l’enfance afin de devenir des adultes responsables constitue un rêve pour la plupart des hommes et des femmes. Ce désir, qui existe dans presque chaque nation et chaque culture, semble être profondément ancré dans notre esprit et dans notre constitution génétique. Traditionnellement, le mariage représente un lien exclusif entre un homme et une femme incluant le plus intime des actes, celui de l’union sexuelle.  

Pourtant, ces dernières années, ce modèle a changé. Certains choisissent d’avoir des enfants en dehors du mariage tandis que d’autres optent pour des relations homosexuelles. Néanmoins, il semble que tout le monde veuille connaître la joie et la bénédiction d’avoir une famille.  

Beaucoup de ceux qui se sont écartés de la tradition veulent encore que leurs relations soient appelées « mariages » et leurs unités sociales considérées comme des « familles ». Les couples homosexuels, incapables de se reproduire, ont du mal à adopter des enfants ou à prendre d’autres dispositio pour pouvoir, eux aussi, avoir une progéniture.

N’est-il pas ironique que ceux-là mêmes qui expérimentent des formes sociales différentes veuillent conserver la terminologie et les fruits du mariage traditionnel, tout en refusant d’adhérer à sa forme classique ? Comment se fait-il que nous, les êtres humains, nous soyons toujours autant attirés par les termes mariage et famille  ?

L’observation de l’état du mariage aujourd’hui ne laisse aucun doute sur le fait que l’institution a subi de sérieuses attaques. Dans les pays occidentaux, y compris aux États-Unis, au Canada et en Europe, près de la moitié des personnes se mariant pour la toute première fois finissent par divorcer. De plus en plus, le « oui » que les gens ont volontairement prononcé se termine par un « non ».

En se basant sur le taux d’échec des mariages d’aujourd’hui, certains sociologues ont prédit que le mariage deviendra bientôt obsolète. Mais en dépit de la forte proportion qui s’oppose à une relation heureuse et permanente, les couples se marient encore en espérant passer toute leur vie ensemble.

Pourquoi continuons-nous à poursuivre cet idéal ? Quelle est la place de Dieu dans le mariage ? A-t-Il institué cette union et, le cas échéant, nous a-t-Il donné des instructions à son sujet ? Lorsque tout le reste échoue, peut-être devrions-nous lire ces instructions ! Bien sûr, les problèmes rencontrés au sein du mariage ne sont pas simplement limités aux conjoints lorsque les enfants sont concernés. Car, lorsque ceux-ci entrent en scène, ils vivent également le climat relationnel de leurs parents — que celui-ci soit bon et solide ou bien problématique et brisé.

L’éducation des enfants en pleine crise

Une crise dans l’éducation des enfants se développe en partie à cause des problèmes matrimoniaux. Reflétant les conséquences du divorce de parents qui ne remplissent pas leurs rôles, les enfants arrivent sur les bancs d’école sans aucune prédisposition pour apprendre. Les écoles ont maintenant la charge d’enseigner aux enfants les principes de base tels que la civilité et le respect. Ces principes devraient habituellement et traditionnellement être enseignés par les parents, aidant ainsi les enfants à apprendre.

Maintenant, avant de les éduquer sur le plan scolaire, les écoles doivent enseigner ces concepts fondamentaux aux enfants. Les écoles d’aujourd’hui, en plus de leur travail d’apprentissage du savoir, sont très fortement critiquées par des parents exigeants pour ne pas avoir mieux éduqué leurs enfants.

Le psychologue Robert Evans affirme que dans le système éducatif des États-Unis, la crise n’est pas celle de la scolarité (les médias, les parents et les responsables gouvernementaux se plaignent souvent de cela), mais plutôt celle de l’éducation des enfants .

Selon M. Evans, « les symptômes de cette crise — l’accélération de la détérioration de la civilité, des valeurs, de l’éthique du travail, et de la réussite scolaire de nombreux jeunes — apparaissent davantage à l’école, et sont donc souvent considérés comme faisant partie de l’enseignement, mais ils commencent bien avant l’école et s’étendent bien au-delà… Leur cause immédiate réside à la maison avec des parents souffrant d’une perte généralisée de confiance et de compétence » ( Family Matters: How Schools Can Cope With the Crisis in Childrearing [La famille importe : Comment les écoles peuvent-elle gérer la crise de l’éducation des enfants], 2004, p. xi).

 Où pouvez-vous trouver les réponses ?

Quelles sont donc les clés d’un mariage heureux et d’une famille réussie ? Reconnaissant la valeur unique que le mariage apporte aussi bien aux individus qu’à la communauté, de nombreuses églises offrent maintenant (dans certains cas, exigent ) des conseils prénuptiaux pour les couples avant de célébrer leur mariage. Certains couples choisissent un nouveau type de mariage appelé « engagement marital » — relation plus difficile à rompre — dans un effort de mettre leur mariage « à l’épreuve du divorce ».

 De nombreux organismes et programmes ont été mis en place pour renforcer les mariages et les familles. Des retraites maritales, des séminaires, des programmes d’enrichissement et des cours d’éducation parentale abondent. Des conseillers spécialisés aident les couples à réparer les liens brisés en aidant les parents à travailler avec leurs enfants. Mais les résultats sont limités et pas très encourageants. Il y a encore des mariages qui se terminent par un divorce et la crise dans l’éducation des enfants continue.

 Que pouvons-nous offrir dans cet océan de connaissances qui pourrait vous aider à faire l’expérience d’un meilleur mariage et à avoir des enfants satisfaits, respectueux, responsables et couronnés de succès à l’école et dans la vie ? La réponse est une compréhension claire du but divin du mariage et de la famille. Cette compréhension donne les principales raisons des problèmes rencontrés dans ces domaines et les choses pratiques que vous pouvez faire pour renforcer votre mariage et votre famille.

 Explorons ensemble le chemin révélé par Dieu ainsi que les mesures que vous pouvez prendre pour apprécier un rêve universel, celui d’un mariage heureux et d’une famille réussie.

© 1995-2020 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top