Perspectives pour un monde meilleur
Menu
L'Église que Jésus a fondée

La responsabilité et la mission de l’Église

« Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » (Marc 16:15) « Allez, faites de toutes les nations des disciples, ... et enseignezleur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28:19-20)

Jésus-Christ a donné à Son Église – le corps des croyants spirituellement transformés – une responsabilité qu’elle doit mener à bien. Celle-ci est de prêcher l’Évangile du Royaume de Dieu et de faire des disciples à travers le monde, de leur enseigner exactement les pré- ceptes que Jésus a inculqués (Marc 16:15, Matthieu 24:14 ; 28:19-20).

Le travail de l’Église se poursuit ; il ne s’est pas arrêté à la mort des premiers disciples. Alors qu’au début c’était le travail des apôtres, par la suite la mission de l’Église s’est étendue à chaque nouvelle génération du peuple de Dieu. Jésus promit de demeurer avec Ses disciples, alors qu’ils s’acquitteraient de cette tâche, et cela jusqu’au moment où Il reviendrait à la fin du monde (verset 20).

Notez le but pour lequel Jésus-Christ envoya l’apôtre Paul dans le monde : « afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés. » (Actes 26:18)

Paul a dit également : « Car je n’ai point honte de l’Évangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. » (Romains 1:16) L’Évangile est le message de Dieu par lequel Il nous révèle la façon dont le salut sera apporté à l’humanité – en commençant par Son Église.

Tout en apportant le salut à l’humanité, l’Église joue un grand nombre de rôles. Elle se présente comme étant la lumière du monde (Matthieu 5:14). Elle constitue la maison ou la famille de Dieu (Éphésiens 2:19 ; 1 Pierre 4:17). Elle est la mère qui pourvoit aux besoins des fils et des filles de Dieu (Galates 4:26). Ses fonctions sont celles « d’un pilier et d’un fondement de la vérité » dans un monde rempli de confusion spi- rituelle (1 Timothée 3:15).

Jetons un regard sur les diverses responsabilités que Christ a confiées à Son Église, Son peuple spécial.

L’Église doit-elle sauver le monde ?

Paul décrit la responsabilité de l’Église comme étant « un ministère de réconciliation » car « Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5:18-19)

Le but ultime de Dieu est de rassembler – de réconcilier – l’humanité toute entière avec Lui. L’Église joue un rôle important dans cet effort méritoire. Dieu lui a donné la mission de prêcher comment cette réconciliation se produira. Elle se doit de baptiser ceux qui croient à ce message.

Quand cette réconciliation aura-t-elle lieu ? Une perception courante mais erronée voudrait que Jésus ait ordonné à Son Église de sauver le monde à cette époque. Mais ce n’est pas ce qu’enseigne la Bible et ce n’est pas ce que Paul voulait dire dans 2 Corinthiens 5.

Le ministère de réconciliation de l’Église n’est que le début d’une phase beaucoup plus étendue de ce plan par lequel Dieu va réconcilier le monde avec Lui par Jésus-Christ.

Dieu a donné à l’Église la mission de proclamer le salut aux nations. Mais répandre l’enseignement de Jésus au sujet du salut, ce n’est pas du tout pareil que d’ amener l’humanité au salut. Pour réaliser cela, il faudra que le monde entier se fasse convertir et soit amené à la repentance. Seul Jésus-Christ peut convertir le monde ; cette tâche devra attendre jusqu’à Son retour.

Pourquoi le Christ doit-Il amener Israël à se repentir ?

À Son retour, Christ va commencer la réconciliation de Dieu avec le monde en amenant les descendants de Jacob – Israël – à la repentance.

Paul explique qu’à cette époque « tout Israël sera sauvé ». Comment cela se produira-t-il ? « Le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés. » (Romains 11:26)

Ensuite, dès que le peuple d’Israël aura été rétabli, et qu’il fera preuve d’obéissance en tant que nation, de nombreux peuples viendront et diront, selon le livre d’Ésaïe : « Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’Il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans Ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » (Ésaïe 2:3)

Zacharie nous dit : « En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement, et diront : Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous. » (Zacharie 8:23)

L’humanité commencera à comprendre que la loi que Dieu a donnée à l’ancien Israël doit continuer à être observée . L’humanité se débarrassera de ses préjugés et commencera même à observer les fêtes bibliques que Dieu avait données à l’ancien Israël (La liste complète figure dans Lévitique 23).

Ceux qui ne se repentiront pas se retrouveront bientôt dans une terrible situation, car Dieu va les humilier en leur refusant la pluie pour leurs cultures, jusqu’à ce qu’ils changent d’attitude : « Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour adorer le roi, l’Éternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles [une des Fêtes bibliques]. S’il y a des familles de la terre qui ne montent pas à Jérusalem pour adorer le roi, l’Éternel des armées, la pluie ne tombera pas sur elles. » (Zacharie 14:16-17)

Étant donné que Christ connaît la nature humaine, Il fera alors ce qui est nécessaire pour changer la façon de penser des gens – afin de les amener à la repentance. Mais cela ne se produira que dans le futur, après Son retour.

Même si l’Église doit proclamer au monde un message qui inclut un appel à la repentance, les Écritures nous disent que relativement peu de gens se repentiront vraiment avant le retour de Christ. Ainsi, la tâche qui consiste à amener le monde à la repentance n’est pas le rôle de l’Église à notre époque.

Un petit groupe : la lumière du monde

Au contraire, Jésus dit à Ses disciples : « Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » (Jean 16:33) Il a également dit : « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. » (Jean 15:18-19)

Le peuple de Dieu n’a jamais été célèbre ou puissant. Voici comment Jésus décrit sa part dans la vie : « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. » (Matthieu 7:13-14)

Oui, peu nombreux sont les gens qui sont prêts à suivre les enseignements de Jésus-Christ une fois qu’ils les ont entendus et compris. Jésus a réconforté Ses disciples, disant : « Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. » (Luc 12:32) Dieu révèle qu’à la présente époque, Son peuple ne formera qu’un petit troupeau . Il n’appellera qu’un petit nombre, afin qu’il soit un exemple vivant de Sa voie pour le reste du monde.

Jésus dit à Ses vrais disciples : « Vous êtes la lumière du monde… Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 5:14-16)

Dieu confia à l’Église la mission de donner Son mode de vie en exemple au reste du monde. Dieu expose l’humanité à Ses voies par l’intermédiaire de l’Église. Pierre adresse cette exhortation aux membres de l’Église : « Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. » (1 Pierre 2:12)

L’Église : les prémices de Dieu

Pendant ce « présent siècle mauvais » (Galates 1:4), l’Église de Dieu ne se compose que de la première petite partie de la grande moisson de gens que Dieu destine à la vie éternelle.

   Jacques dit des chrétiens qu’ils sont « en quelque sorte les prémices de ses créatures » (Jacques 1:18). Ils ont été « rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau ; » (Apocalypse 14:4).

L’usage biblique du terme « prémices » était aisément compris par les membres de l’Église primitive. « En reconnaissance du fait que tous les produits de la terre viennent de Dieu, et en guise de gratitude pour Sa bonté, les Israélites Lui apportaient en offrande une partie de leurs premiers fruits mûrs, ceux-ci étant considérés comme un gage de la récolte à venir. » ( Zondervan Pictorial Bible Dictionary , 1967 , Firstfruits )

Les prémices constituaient la première partie de la récolte, et les Israélites les mettaient de côté pour Dieu. Après les avoir mises de côté et les avoir dédiées à leur Créateur, ils procédaient au reste de la récolte. Les apôtres et les membres de l’Église primitive comprenaient qu’en tant que prémices, l’Église constitue la première partie de la récolte d’êtres humains que Dieu destine au salut. Le reste de la récolte, de loin la plus importante, n’aura lieu qu ’ après le retour de Jésus-Christ.

Ceux que Dieu appelle à notre époque participeront au salut du monde – mais pas maintenant, et pas en tant qu’êtres humains. Au retour de Jésus-Christ, ils seront complètement transformés en êtres spirituels immortels.

Dieu les ressuscitera à la vie éternelle en tant que prémices de Sa moisson, et ils recevront l’immortalité au retour de Christ (1 Corinthiens 15:20-23, 51-53). Ils serviront alors en tant que rois et sacrificateurs dans le Royaume de Dieu (Apocalypse 5:10).

En leur qualité d’enfants de Dieu, ressuscités et immortels, ils assiste- ront Christ lorsque, durant 1000 ans, Il enseignera au monde la voie d’obéissance divine : « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. » (Apocalypse 20:6) La résurrection des fidèles serviteurs de Jésus-Christ à la vie éternelle, au début de la période des 1000 ans, ne représente que la première résurrection (versets 4, 6).

Tous les morts seront ressuscités

À la fin des 1000 ans, Dieu ressuscitera toutes les autres personnes qui auront vécu à travers l’histoire humaine, afin qu’elles soient jugées en Sa présence (Apocalypse 20:11-12). Cette résurrection impliquera beau- coup plus de gens que la première, c’est la résurrection des « autres morts » (verset 5). À cette époque, Dieu fera sortir de leur tombe des gens de toutes les nations, y compris le peuple d’Israël – ils seront tous ressuscités ensemble (Matthieu 11:20-24 ; 12:41-42).

Jésus nous dit : « Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. » (Jean 5:28-29)

Ceux qui feront partie de cette résurrection générale – résurrection du jugement – réapparaîtront en tant qu’êtres humains mortels, de chair et de sang (Ézéchiel 37:1-10). Alors, ils apprendront les voies de Dieu, reconnaîtront leurs péchés et recevront Son Esprit. Par la suite, eux aussi pourront recevoir l’immortalité.

   Ézéchiel dépeint la résurrection de tout Israël à cette époque-là. Aux versets 12 à 14 nous lisons : « Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’ouvrirai vos sépulcres, je vous ferai sortir de vos sépulcres… Je met- trai mon Esprit en vous, et vous vivrez ; je vous rétablirai dans votre pays, et vous saurez que moi, l’Éternel, j’ai parlé et agi, dit l’Éternel. » (Pour plus d’informations sur ce sujet vital, téléchargez ou demandez notre brochure gratuite « Qu’arrive-t-il après la mort ? »)

Les chrétiens sont les prémices de ceux qui sont rachetés. Ils vivent dans un monde séduit, et ils doivent s’efforcer d’être « irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde. » (Philippiens 2:15)

L’Église : le corps de Christ

Nous avons déjà vu que Jésus-Christ a dit à Ses disciples d’aller à travers le monde entier, de faire des disciples de toutes les nations, et d’enseigner aux gens la voie de Dieu. Cela demande de la coopération et de l’organisation. Pour décrire adéquatement comment le peuple de Dieu fonctionne en tant qu’organisation, les apôtres ont utilisé l’analogie du corps humain.

« Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. » (1 Corinthiens 12:27-28)

Jésus-Christ dirige l’œuvre de l’Église, en Sa qualité de tête vivante de celle-ci (Colossiens 1:18). Afin de souligner à quel point l’Église dépend de Son inspiration et de Son leadership, Jésus se compare à un cep : « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pou- vez rien faire. » (Jean 15:5) Le succès de l’Église dépend de la puissance et de l’inspiration qu’elle reçoit de Jésus-Christ.

C’est Lui qui établit les fonctions au sein du corps de Christ, « pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, » (Éphésiens 4:12).

Paul nous dit : « Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ; diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. » (1 Corinthiens 12:4-6)

Les fonctions de direction spirituelle dans l’Église

Parmi les dons que Christ donne à Son Église, il y a celui qui à trait au fait de diriger au niveau spirituel – apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs (Éphésiens 4:11).

Ces hommes se voient confier la responsabilité de prêcher l’Évangile et d’enseigner, de nourrir, de protéger et d’édifier l’Église. On exige de ceux à qui l’on confie des rôles de direction spirituelle qu’ils démontrent un caractère divin et qu’ils aient des qualités spirituelles hors pair (1 Timothée 3:1-10 ; Tite 1:5-9).

Ces hommes doivent être pleins de sollicitude envers le troupeau de Dieu qui leur est confié (Jean 21:15-17), jusqu’à ce que les membres de ce corps spirituel soient « tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » (Éphésiens 4:13).

Ils doivent guider le peuple de Dieu pour que celui-ci travaille d’un commun accord – dans un esprit d’entraide mutuelle, d’amour, et de respect. Ainsi, dans 1 Corinthiens 12:24-25, nous lisons : « Dieu a dis- posé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu`il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. »

Ceux qui sont conduits par Jésus-Christ reconnaissent qu’ils partagent un même Esprit – l’Esprit de Dieu, qui fait d’eux le peuple de Dieu. Cela devrait les amener à travailler ensemble dans l’unité, pour accomplir la mission que Christ a donnée à l’Église et à Ses ministres, mission qui consiste à prêcher l’Évangile au monde, et à faciliter la croissance et le développement spirituels de ceux qui deviendront des frères en la foi.

L’Église que Jésus a fondée est ce groupe spécial de personnes qui, grâce au Saint-Esprit qui les guide, obéissent aux commandements de Dieu et s’engagent avec zèle et dévouement à accomplir la mission que Jésus leur a confiée.

© 1995-2020 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top