Perspectives pour un monde meilleur
Menu
Le repos du sabbat de Dieu

Le sabbat de Dieu dans le monde d’aujour d’hui

« Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l’Éternel en le glorifiant, [...] alors tu mettras ton plaisir en l’Éternel [...] » (Ésaïe 58:13-14.)

Le sabbat est-il approprié de nos jours ? Est-il vraiment possible de gar der ce jour dans notre monde actuel ? Comment de vrait-on l’observer aujourd’hui ?

Pour répondre à ces questions, considér ons ce que la Bible, la parole inspirée de Dieu, révèle .

Jésus-Christ a déclaré qu’il est le « maître du sabbat » et que « le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat » ( Marc 2:27-28). Il n’a pas limité le sabbat en enseignant qu’il a été fait pour un groupe particulier d’individus, vivant à un moment précis de l’histoire. Au lieu de cela, il a été fait pour tous les hommes de tous les temps. Il a été consacré par les dix commandements, qui sont le cœur et le fondement de la loi de Dieu pour l’homme.

Une bonne relation avec Dieu

Le sabbat a été fait pour l’homme, mais dans quel but ?

Les chapitres 58 et 59 du livre d’Ésaïe décrivent la séparation de l’homme d’avec Dieu, à cause de ses péchés. « Non, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. » (Ésaïe 59:1-2.) Ces versets soulignent l’hypocrisie de ceux qui prétendent cher cher Dieu, tout en vivant toujours dans le péché et avec de mauvaises intentions (Ésaïe 58:1-4 ; 59:4-15).

Mais Dieu indique que nous avons la possibilité d’être réconciliés avec lui : « Un rédempteur viendra pour Sion, pour ceux de Jacob qui se convertir ont de leurs péchés, dit l’Éternel. » (Ésaïe 59:20.) Le rédempteur prophétisé ici est Jésus-Christ, celui qui sauvera ou rachèter a l’humanité pour Dieu, grâce au sacrifice de sa vie (Jean 3:16 ; 1 Pierre 1:18-19 ; 1 Jean 2:2 ; 4:9-10).

Dieu décrit également la façon d’édifier une bonne relation avec lui. Pour ce faire, il faut avoir de l’humilité afin d’en arriver à comprendre Dieu et ses voies. « Alors tu appelleras, et l’Éternel répondra ; tu crieras, et il dira : Me voici ! […] Ta lumière se lèvera sur l’obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. L’Éternel sera toujours ton guide, il rassasier a ton âme dans les lieux ar ides, et il redonnera de la vigueur à tes membres ; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. » (Ésaïe 58:9-11.)

La bonne compréhension du sabbat

Cette partie des Écritures indique qu’il y a un autre élément essentiel à l’édification d’une bonne relation avec Dieu : la compréhension et l’observance correctes du sabbat.

« Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l’Éternel en le glorifiant, et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, alors tu mettras ton plaisir en l’Éternel, et je te fer ai monter sur les hauteurs du pays, je te fer ai jouir de l’héritage (les bénédictions physiques) de Jacob, ton père ; car la bouche de l’Éternel a parlé. » (Ésaïe 58:13-14.)

Dans ce passage, nous voyons que la véritable intention de Dieu pour le sabbat est que celui-ci fasse partie d’une bonne relation d’amour avec lui. Il s’agit d’honorer Dieu. Il s’agit de faire don de l’une de nos possessions les plus précieuses — notre temps — pour construire une bonne relation avec notre Créateur .

D’après les instructions de Dieu dans ces versets, l’observance correcte du sabbat consiste à ne plus « suivre nos voies », à ne plus nous livrer à nos « penchants et à de vains discours ». Dieu dit que ces actes foulent aux pieds son saint jour.

Pourtant, nous ne devons pas rester inactifs pendant le sabbat. C’est une période destinée à construire une relation avec Dieu. Cette pér iode doit être une joie et une occasion de « mettre son plaisir en l’Éternel », nous explique Dieu.

Plutôt qu’un laps de temps consacré à nos propres intérêts et à nos passe-temps, c’est une période destinée à nous concentrer sur ce qui plaît à Dieu et à entretenir notre relation avec lui.

Édifier une bonne relation

Comment édifier cette bonne relation avec Dieu ? Cela peut se faire par le contact et la communication avec lui. Nous parlons à Dieu par la prière. Il nous parle par l’intermédiaire de sa parole inspirée, la Bible. C’est le secret d’une bonne relation avec lui.

Il nous est dit de « per sévérer dans la prière » (Colossiens 4: 2). « Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ », nous enjoint Paul (1 Thessaloniciens 5:16-18). Jacques écrit que « la prière agissante du juste a une grande efficacité » (Jacques 5:16).

En déclar ant à ses disciples : « Lorsque vous priez », Jésus-Christ s’attendait à ce qu’ils prient (Matthieu 6:5-7 ; Marc 11:24 ; Luc 11:2). Il leur donna des instructions particulièr es sur la prière et les encouragea à « toujours prier, et ne point se relâcher » (Luc 18:1).

Le sabbat est un moment idéal pour prier dav anta ge et avoir plus de contact avec Dieu. En nous abstenant d’accomplir notre travail routinier et nos autres activités habituelles ce jour-là, nous disposons de plus de temps à passer avec Dieu, a fin d’édifier notre relation avec lui.

Le sabbat est aussi un moment idéal pour que Dieu nous parle . Il nous instruit à travers sa parole, la Bible . Paul dit à Timothée que « toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, a fin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre » (2 Timothée 3:16-17).

L’observance du sabbat nous aide non seulement à comprendre les voies de Dieu, mais aussi à mieux comprendre nos propres pensées et motivations, en nous montrant ce que nous pouvons changer pour ressembler davantage à Dieu. Hébreux 4:12 nous dit que « la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranc hante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur ».

Nous devrions ardemment désirer étudier la parole de Dieu, a fin de mieux la connaître. Il nous est dit de désirer « comme des enfants nouveau nés, le lait spirituel et pur, a fin que par lui vous croissiez pour le salut » (1 Pierre 2:2).

David, un homme selon le cœur de Dieu (Actes 13:22 ), comprenait que la parole de Dieu nous montre la bonne voie de vie. « Comment le jeune homme rendr a-t-il pur son sentier ? En se dirigeant d’après ta parole . […] Je serre ta parole dans mon cœur, a fin de ne pas pécher contre toi. » (Psaume 119:9, 11.)

David utilisait son temps pour méditer sur les voies de Dieu et sur la façon de vivre une vie plus agréable à Dieu. « Je médite tes ordonnances, j’ai tes sentiers sous les yeux. […] Combien j’aime ta loi ! Elle est tout le jour l’objet de ma méditation. » (Psaume 119:15, 97.)

Les offices religieux lors du sabbat

Le sabbat de Dieu est un moment pour frater niser avec des personnes ayant les mêmes opinions que nous, un moment pour nous encourager mutuellement. « Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à l’amour et aux bonnes œuvres. N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortonsnous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. » (Hébreux 10:24-25.)

Les croyants doivent s’assembler pour adorer Dieu (1 Corinthiens 11:18 ; 14:23). Comme cela est mentionné ci-dessus, nous ne devrions pas abandonner « notre assemblée ». Dans l’Ancien Testament, le sabbat était « une sainte convocation », ter mes également traduits par « sainte assemblée » (Lévitique 23:3, version Synodale). Dieu or donna à son peuple de s’assembler pour adorer ce jour-là.

Les ministres de Dieu doivent enseigner la voie de vie divine au peuple de Dieu. Paul a exhorté ainsi le jeune ministre Timothée : « Prêche la parole ,insiste en toute occasion,favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. » (2 Timothée 4:2.)

Comme nous l’avons lu précédemment, la pratique habituelle de Jésus-Christ et de l’apôtre Paul était d’assister à une assemblée dans la synagogue le jour du sabbat, pour enseigner et pour frater niser avec ceux qui voulaient apprendre les voies de Dieu. Jésus-Christ a constamment montré, par ses actions, la façon correcte d’observer ce jour — en expliquant la parole et la voie de vie de Dieu, et en accomplissant des actes de compassion. À l’heure actuelle, le sabbat de Dieu est le jour approprié pour nous reposer de notre ouvrage habituel et de notre travail, le jour où il nous faut consacrer du temps pour adorer Dieu avec d’autres croyants, être instruits dans sa voie de vie et accomplir les bonnes œuvres qui illustrent cette voie de vie.

Créer des liens avec Dieu

Dieu nous dit : « Le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne fer as aucun ouvrage. » (Exode 20:10.) Il a rendu clair le fait que notre travail quotidien et habituel n’est pas acceptable ce jour-là, et que le sabbat doit être un jour différent. Sous l’administration nationale des lois de Dieu dans l’ancien Israël, le sabbat était tellement important pour Dieu qu’il avait averti que ceux qui violeraient ce commandement seraient mis à mort (Exode 31:14-16 ; 35:2).

Une fois Israël sorti d’Égypte, Dieu a appuyé ce commandement en four nissant chaque semaine, pendant quarante ans, une double portion de manne le sixième jour et rien le jour du sabbat (Exode 16:26, 35 ; Josué 5:12) — ce qui représente plus de deux mille miracles ! Le com- mandement du sabbat est manifestement important pour Dieu, et il s’attend à ce que l’on y obéisse. L’observer est essentiel au maintien d’une bonne relation avec Dieu.

   The Life Application Bible, en commentant Exode 20:8-11, explique pourquoi les êtres humains ont besoin du sabbat: « Le sabbat était un jour destiné au repos et à l’adoration. Dieu ordonna son observance, parce que les êtres humains ont besoin, chaque semaine, de passer un moment tranquille pour adorer et se reposer. C’est vraiment merveilleux d’avoir un Dieu qui se soucie suffisamment de nous pour nous réserver un jour de repos. Observer régulièrement cette période de reposet d’adoration, dans ce monde trépidant, démontre l’importance que nous attachons à Dieu, et cela nous donne l’avantage supplémentaire de régénérer notre esprit. Ne négligez pas les dispositions que Dieu a prises pour vous. »

Jésus-Christ a montré par son exemple la façon d’observer correctement le sabbat. L’intention n’a jamais été d’en faire un jour strict et morne, assorti d’une liste interminable de restrictions détaillant ce qu’il est autorisé ou interdit de faire. Il a fait de ce jour un moment de plaisir où l’on partage avec d’autres la joie de la parole et de la voie de vie divines. Il a aussi montré que ce doit être un moment réservé à consolider notre relation avec Dieu. Il a utilisé ce jour pour guérir — physiquement, mentalement, émotionnellement et spirituellement. C’est également un jour destiné à encourager et à aider ceux qui sont plus malheureux que nous.

Jésus-Christ nous a fait comprendre qu’il n’y a rien de répréhensib le àffaire du bien le jour du sabbat, en montrant que le commandement du sabbat de Dieu ne s’est jamais opposé à cela. Au lieu de faire une liste d’interdits, il a mis l’accent sur le but de ce jour. Ce qu’il a accompli pendant le sabbat désignait une époque à venir, à laquelle il s’est référé comme étant « le royaume de Dieu », lors duquel toute l’humanité partagera la guérison, la joie et la liberté promises par Dieu (Matthieu 4:23 ; 9:35 ; Luc 4:16-19 ; 9:11 ; 10:9) .

L’exemple du Christ montre que le sabbat doit être un jour de repos physique et de régénération spirituelle . D’une façon rafraîc hissante et agréable, il est destiné à être un repos de nos travaux hebdomadaires, une période pendant laquelle nous ne devons plus être absorbés par nos responsabilités et nos soucis quotidiens et habituels.

Le but des commandements de Dieu

La parole de Dieu nous dit que les commandements de Dieu ne sont pas pénibles (1 Jean 5:3). Ils ne sont pas vides de sens ou arbitraires. Ils ont été donnés à l’humanité avec amour, par un Dieu possédant une sa gesse et une connaissance infinies (Ésaïe 55:8-9). Ils ont été donnés dans l’intérêt de l’homme, pour que celui-ci reçoive des bénédictions en les observant (Deutéronome 4:40 ; 5:29, 33). Le sabbat de Dieu fait partie de ces commandements. C’est un jour de repos et de régénération, donné à l’homme par celui qui l’a conçu et créé. C’est un jour de renouveau physique, émotionnel et spirituel.

Dieu savait que nous aurions besoin de cette période de temps pour entretenir et affermir une bonne relation avec lui. Une partie du commandement sur le sabbat déclare : « Tu travailler as six jours, et tu feras tout ton ouvrage. » Dieu nous dit de nous occuper de notre travail et de nos soucis habituels pendant les six autres jours, et de libérer notre temps et notre esprit pour l’adorer et lui obéir en observant correctement le sabbat. Lorsque nous sommes libres de concentrer notre esprit et nos pensées sur le but et la voie de Dieu, le sabbat devient réellement la bénédiction et le plaisir que Dieu veut qu’il soit (Ésaïe 58:13-14).

Le septième jour de chaque semaine, nous devrions cesser notre travail et permettre à Dieu de travailler en nous, pour édifier et entretenir notre relation avec notre Créateur.

© 1995-2020 United Church of God—Canada et l'Église de Dieu Unie, association internationale
Toute reproduction, partielle ou totale, sans permission, est interdite. Pour toute correspondance et toute question, s’adresser à info@pourlavenir.ca.

To Top